Le point Vétérinaire n° 228 du 01/09/2002
 

HYPERCORTICISME SURRÉNALIEN CHEZ UN CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Dominique Lusson

Clinique vétérinaire, 360, avenue de la 1re DFL, 83220 Le Pradet

Chez une chienne caniche, l’hypothèse diagnostique d’un hypercorticisme consécutif à une hyperplasie nodulaire surrénalienne unilatérale est avancée. Son traitement chirurgical est mené avec succès.

Résumé

→ Une chienne caniche âgée de neuf ans présente une ptose abdominale, une alopécie, une fatigabilité anormale et une augmentation de la prise alimentaire et de boisson. Les examens sanguins révèlent une leucocytose, une éosinopénie, une monocytose et une hausse de l’activité des phosphatases alcalines. Les résultats du test de stimulation du cortisol sont compatibles avec un hypercorticisme spontané. La concentration en ACTH est faible et un diagnostic d’hypercorticisme surrénalien est envisagé. Une laparotomie exploratrice met en évidence une glande surrénale droite de taille légèrement augmentée et bilobée, qui est extraite. Le chien retrouve un état général normal en trois mois. L’examen histologique montre une hyperplasie corticale nodulaire. Une hyperplasie nodulaire primaire, probablement unilatérale d’un point de vue fonctionnel, est suspectée.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...