Le point Vétérinaire n° 228 du 01/09/2002
 

URGENCE CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES

Se former

CONDUITE À TENIR

Stéphane Junot*, Christelle Decosne-Junot**, Éric Troncy***


*Unité Siamu, ENVL, 1 av. Bourgelat, BP 83, 69280 Marcy-L’Étoile

Après le diagnostic et le traitement d’urgence du coup de chaleur, un suivi rigoureux est indispensable afin d’éviter les séquelles. Il convient également de rechercher les causes prédisposantes et d’informer les propriétaires.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : lutte contre l’hyperthermie

Étape 2 : maintien des fonctions cardiorespiratoires

•oxygénothérapie

•fluidothérapie

•lutter contre les convulsions

•lutter contre l'œdème

Étape 3 : Recherche et traitement des séquelles

•surveillance de la fonction cardiovasculaire

•surveillance de la onction respiratoire

•surveillance de la fonction rénale

•détection des signes de CIVD

•administration d'antibiotiques à large spectre

Étape 4 : Recherche de facteurs favorisants et conseils de prévention

Les objectifs du traitement du coup de chaleur sont de lutter contre l’hyperthermie, d’assurer le maintien d’un fonctionnement cardiovasculaire et respiratoire correct, de prévenir et de traiter les éventuelles complications.Étape 1 : lutte contre l’hyperthermie La lutte contre l’hyperthermie est essentielle et doit être entreprise le plus tôt possible, car plus l’hyperthermie persiste, plus les risques de complications et de mort augmentent [23, 29]. Il convient de poursuivre les premiers gestes qui ont été conseillés au propriétaire : mouiller l’animal, le mettre sous un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous