Le point Vétérinaire n° 228 du 01/09/2002

PATHOLOGIE ET ANATOMOPATHOLOGIE BOVINES

Se former

COURS

François Schelcher*, Paul Cabanié**


*Pathologie des ruminants,
ENVT,
23, chemin des Capelles,
31076 Toulouse Cedex
**Anatomie pathologique,
ENVT, 23, chemin des Capelles,
31076 Toulouse Cedex

Identifier la cause d’une mort subite permet de satisfaire aux exigences d’explications rationnelles et de prévenir l’extension des pertes. Parfois, cette situation s’inscrit dans le cadre d’une expertise clinique.

Résumé

→Certaines affections, potentiellement responsables de mort subite chez les bovins, s’accompagnent généralement de lésions spécifiques, qui peuvent orienter le diagnostic lors de l’examen nécropsique. Parmi elles figurent des maladies digestives (acidose aiguë, intoxication par l’azote non protéique, indigestion spumeuse aiguë, certaines lésions de la caillette et de l’intestin, entérotoxémies), cardiaques (myocardoses), mammaires, génitales, respiratoires (asphyxies), nerveuses (méningites), cutanéomusculaires (toxi-infections gangreneuses) ou généralisées (septicémies). D’autres entités n’ont presque jamais de manifestations morphologiques spécifiques et recouvrent principalement les troubles métaboliques, les intoxications et les accidents dus à des causes physiques (décharges électriques).

Une mort subite se définit d’abord par la brièveté de la phase morbide et se caractérise par le fait qu’aucun trouble clinique n’a été détecté avant la mort. Cette notion inclut donc généralement des affections ou maladies d’évolution inférieure à 12 ou 24 heures. Le concept de mort subite est en pratique étroitement lié à la périodicité d’observation des animaux. Par ailleurs, des symptômes subtils, par exemple des changements de comportement, peuvent être ignorés par des éleveurs peu attentifs. Ainsi ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK