Le point Vétérinaire n° 228 du 01/09/2002
 

PATHOLOGIE LOCOMOTRICE

Se former

CONDUITE À TENIR

Bérangère Ravary*, Simon Bouisset**


*Unité de chirurgie, ENVA, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex
**15, allée de la Garonnette, 31770 Colomiers

Bien que devenus rares, les cas d’“accrochement” de la rotule sont faciles à diagnostiquer. Ils peuvent être traités efficacement grâce à un geste chirurgical simple.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Diagnostic

• Raidissement subit du membre postérieur, porté en arrière, boulet fléchi, onglons traînant sur le sol.

Puis, projection soudaine vers l'avant et vers le haut, accompagnée d'un claquement.

Étape 2 : Desmotomie

• Préparation de l'animal et du site opératoire.

• Incision en avant du bord cranial du ligament patellaire médial et dissection du fascia.

Repérage et section du ligament patellaire médial à l'aide d'un desmotome courbe.

L’accrochement de la rotule peut être assimilé à une subluxation proximale : à cause d’une laxité anormale des ligaments patellaires, la rotule se déplace vers la partie proximale de la trochlée fémorale et peut rester “accrochée” dans la fossette supratrochléaire. Plus couramment rencontrée chez les chevaux, cette affection existe aussi chez les bovins. Elle est généralement diagnostiquée sur des sujets âgés de plus de deux ans [1, 4, 6, 10, 11, 13], surtout chez les femelles en période péri-partum [8]. Elle est devenue ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous