Le point Vétérinaire n° 227 du 01/07/2002
 

TOXICOLOGIE VÉGÉTALE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Mélanie Bézard*, Denis Grancher**, Jaquemine Vialard***, Pierre Debarnot****


*Unité de clinique rurale de L'Arbresle UCRA-ENVL, 69210 L’Arbresle.
**Unité nutrition et alimentation, Département Productions animales, ENVL, BP 83, 69280 Marcy-l’Étoile.
***Laboratoire vétérinaire départemental- ENVL, 305, avenue Bourgelat, 69280 Marcy-l’Étoile.
****Unité de clinique rurale de L'Arbresle UCRA-ENVL, 69210 L’Arbresle.

La mort brutale d'un grand nombre d’animaux dans un temps restreint est souvent le seul signe observable lors d’une intoxication végétale. L'examen nécropsique et l'enquête alimentaire sont indispensables au diagnostic.

Résumé

Résumé

→ Dans le même élevage de cent vingt brebis, vingt-six ovins nourris au foin en bergerie meurent en l’espace de quarante-huit heures. Le seul symptôme observé est une détresse respiratoire intense, qui survient quelques instants avant la mort. Les lésions caractéristiques présentes à l'autopsie permettent de suspecter une intoxication par le galéga (Galega officinalis). L’examen botanique du foin distribué confirme cette hypothèse.

Le galéga ainsi que la phléole (Phleum pratense) ont pu être sélectionnés par d'éventuels résidus d'herbicides de la famille des triazines dans une prairie consacrée pendant de nombreuses années à la culture du maïs.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...