Le point Vétérinaire n° 227 du 01/07/2002

QUALITÉ DU LAIT

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Robin Verhnes
Lahore (Pakistan) *, Éric Vandaële**

Une demi-douzaine de tests rapides d’inhibiteurs sont accessibles au praticien. Plus ou moins concordants avec les LMR, ils permettent de lever des « doutes ».

Dans les laboratoires interprofessionnels laitiers, la détection des inhibiteurs de croissance bactérienne (ICB) est effectuée grâce à une technique qui révèle sur des microplaques la baisse du pH du lait, grâce à la fermentation lactique. Plusieurs milliers de prélèvements peuvent ainsi être analysés en une seule journée. Cette méthode est similaire à celle de référence dans l’Union européenne. Elle est efficace et sensible, mais néanmoins assez difficile à reproduire dans des conditions normales de laboratoire d’un cabinet vétérinaire ou d’un ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK