Le point Vétérinaire n° 225 du 01/05/2002

PATHOLOGIE RESPIRATOIRE DES CARNIVORES DOMESTIQUES

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Fabrice Hébert

Clinique vétérinaire
de Venteaux
69, rue Victorien Sardou
87000 Limoges

Un chylothorax peut être provoqué par une torsion de lobe pulmonaire, mais l'inverse est également possible. Un diagnostic précis est nécessaire pour adapter le traitement à la cause initiale.

Résumé

La torsion de lobe pulmonaire associée à un chylothorax est une affection rare, le plus souvent diagnostiquée chez des lévriers afghans. Le mécanisme exact, responsable de la concomitance de ces deux affections, n'est pas élucidé à l'heure actuelle. Le traitement nécessite de faire appel à la lobectomie et éventuellement, à la résolution du chylothorax lorsque la torsion est une lésion secondaire. Le pronostic est réservé.

Une chienne de race barzoï, âgée de cinq ans et pesant 38 kg, est référée pour une suspicion de chylothorax.Cas clinique 1. Anamnèse La chienne présente depuis deux mois des troubles respiratoires d'apparition rapide (tachypnée et discordance), traités dans un premier temps par une antibiothérapie (enrofloxacine à raison de 5 mg/kg/jour par voie orale). Quelques semaines avant l'apparition des troubles respiratoires, la chienne a été “coincée” dans l'entrebaillement d'une porte. Devant l'absence d'amélioration clinique, un examen radiographique du thorax a été réalisé : ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK