Le point Vétérinaire n° 225 du 01/05/2002
 

RADIOGRAPHIE OSSEUSE CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES

Pratiquer

IMAGERIE

Wilfried Maï

DMV, dipl. ECVDI, DEA IMB
Animage,
laboratoire Créatis, Cermep
59, boulevard Pinel, 69003 Lyon

Il convient d'interpréter avec prudence les clichés radiographiques réalisés pour le bilan d'extension d'un cancer. L'observation d'une anomalie n'est, en effet, pas forcément liée aux commémoratifs.

Résumé

Un cliché radiographique ventrodorsal du bassin est réalisé pour établir un bilan d'extension chez un chien atteint d'un carcinome prostatique qui présente une boiterie du membre pelvien droit. L'analyse précise du cliché met en évidence, sur le col de l'ilium, une lésion osseuse qui ne présente aucun caractère d'agressivité. L'analyse histopathologique permet de confirmer qu'il s'agit d'une lésion kystique bénigne et non d'une métastase osseuse de la tumeur prostatique.

Un chien épagneul breton mâle âgé de neuf ans est présenté à la consultation pour un syndrome prostatique qui évolue depuis plusieurs mois. Outre des signes urinaires et digestifs (pollakiurie, dysurie, hématurie, constipation), une boiterie intermittente du membre pelvien droit est signalée et l'extension de la hanche droite est douloureuse. Les examens paracliniques effectués (analyse d'urine, échographie prostatique, cytoponction et biopsie prostatique) permettent d'établir que le chien est atteint d'un carcinome prostatique. Compte tenu de la présence d'une tumeur maligne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous