Le point Vétérinaire n° 225 du 01/05/2002
 

PV

VÉTÉRINAIRE MIS EN CAUSE

Pratiquer

LÉGISLATION

Philippe Tartera

Une vache dépérit après avoir subi une injection épidurale réalisée dans des conditions techniques douteuses. Bien que la relation de causalité ne soit pas formellement établie, la réclamation de l'éleveur est prise en compte.

1. Les faits : Une épidurale laborieuse M. Éleveur possède une vache allaitante charolaise âgée de cinq ans qui présente, en fin de gestation, un prolapsus vaginal. Comme celui-ci ne rétrocède pas après le vêlage, il décide de la réformer. Il appelle le Dr Véto, qui réduit le prolapsus et pose une suture de Bühner le 19 mars. À la fin de l'hivernage, la vache est mise au pré avec son veau. Le 11 août, la suture de Bühner lâche et le prolapsus récidive. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous