Le point Vétérinaire n° 225 du 01/05/2002
 

ÉCHOGRAPHIE CHEZ LES BOVINS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Marie Babkine*, Yvon Couture**


*Faculté de médecine
vétérinaire Saint-Hyacinthe,
Québec, Canada

L'utilisation de l'échographie sur les trayons ou sur la glande mammaire permet, dans de nombreux cas, d'établir un diagnostic, voire parfois un pronostic.

De façon régulière, le praticien est appelé pour des problèmes de traite chez la vache laitière : l'un des trayons est difficile à traire ou ne se trait pas du tout. L'examen visuel du trayon en cause et sa palpation minutieuse guident le vétérinaire vers un diagnostic et parfois un pronostic. Néanmoins, dans de nombreux cas, ces examens ne sont pas suffisants. L'échographie représente alors un outil précieux.

Examen de toute la circonférence du trayon

L'échographie du trayon et de la mamelle s'effectue avec une sonde linéaire de 5 ou 7,5MHz. Ce type de sonde est utilisé pour l'examen du système reproducteur.

La préparation est simple. Il s'agit de laver soigneusement la région à examiner et de raser les poils, si nécessaire, afin d'assurer un bon contact entre la sonde et la peau. L'ajout de gel facilite ce contact. L'utilisation d'un coussinet acoustique sur la sonde permet d'obtenir une meilleure qualité d'image avec un appareil moins performant.

La sonde est placée directement sur le trayon dans son axe longitudinal, puis transversal. Pour réaliser un examen complet, l'utilisateur commence son examen depuis la partie distale du trayon jusqu'au sinus lactifère de la glande. Cette procédure est répétée sur toute la circonférence du trayon, afin de pouvoir localiser une éventuelle lésion.

Pour obtenir des résultats supérieurs au niveau de la rosette de Fürstenberg ou du conduit papillaire, le trayon peut être placé dans un sac en plastique, rempli de gel (doigt de gant ou préservatif).

Images échographiques normales du trayon

La sonde est placée dans l'axe longitudinal du trayon. L'examen commence par la partie distale pour remonter jusqu'au sinus lactifère de la glande (Voir la FIGURE “Situation anatomique du trayon, en coupe longitudinale”). Sont identifiables de l'extérieur vers l'intérieur : la surface air-peau (hyperéchogène), la couche musculaire et le tissu conjonctif (échogénicité intermédiaire), les vaisseaux sanguins (hypo-échogène), la muqueuse de la citerne du trayon (hyperéchogène), le conduit papillaire (hyperéchogène) et la rosette de Fürstenberg (hyperéchogène) (PHOTO 1). Le contenu de la citerne du trayon (lait) apparaît noir (hypoéchogène). Néanmoins, ce contenu présente une échogénicité variable selon l'état du lait (mammite, colostrum, etc.).

Le relief annulaire, avec ses nombreux vaisseaux, est aussi facilement identifiable.

En coupe transversale, l'examen est complémentaire, mais le conduit papillaire et la rosette sont plus difficiles à apprécier.

Difficultés d'interprétation

Le praticien doit toujours comparer le trayon anormal avec son vis-à-vis qui est sain. Cette approche comparative permet de mieux comprendre et de mieux interpréter les images obtenues. Cependant, cette interprétation est parfois difficile. L'idéal serait ainsi de toujours intervenir sur un trayon qui contient du lait, car son hypoéchogénicité permet de mettre en évidence la muqueuse et de garder le sinus gonflé. Or, si la vache est tarie ou si le trayon est vide pour une autre raison (fibrose du quartier), les images n'ont pas la même qualité et sont plus délicates à interpréter. Le reste de l'examen (palpation) est, alors important. L'injection d'une solution saline stérile par le canal papillaire permet éventuellement d'améliorer la qualité de l'image.

Intérêt en cas de masse dans la citerne

L'échographie est utile lors de la présence de masses dans la citerne du trayon. Le clinicien vérifie l'intégrité de la rosette de Fürstenberg (le pronostic en dépend) et définit l'étendue et la localisation de la lésion. Il peut ainsi identifier le problème, émettre un pronostic et, parfois, proposer une intervention (PHOTOS 2 et 3). L'échographie de la photo 3 montre que la rosette n'est pas touchée et qu'il reste un peu de muqueuse normale dans son environnement proche. La base du trayon est également normale. Dans ce cas, une intervention est envisageable. Si la rosette avait été touchée ou s'il ne restait pas assez de muqueuse saine proche de la rosette, le pronostic aurait été plus sombre.

Ne pas confondre varice et contenu de la citerne

Lors de la présence de varices au niveau du trayon, l'échographie se révèle encore un outil précieux. Cliniquement, les trayons atteints par cette affection sont difficiles à traire, mais la palpation ne permet pas de mettre en évidence une masse. Un examen visuel plus attentif permet parfois de distinguer les varices, mais le trayon ne présente pas forcément de déformations facilement identifiables. En revanche, l'examen échographique permet de mettre en évidence ce vaisseau dilaté (PHOTO 4). Il est souvent tortueux. Il ne doit pas être confondu avec le lait de la citerne.

L'échographie comme complément de l'examen clinique

En pratique, l'échographie du trayon est facile à réaliser à la ferme. La possibilité de pouvoir comparer les images anormales et normales est un atout dans la maîtrise de cette technique. Malgré ces avantages, l'interprétation de certaines d'entre elles n'est pas toujours simple. C'est pourquoi l'examen clinique minutieux et complet du trayon reste indispensable. D'autres procédures diagnostiques peuvent également se révéler intéressantes en milieu hospitalier : il s'agit de la radiographie avec milieu de contraste et du théloscope.

Congrès

- Stocker H et coll. Compte rendu du 16e congrès de buiatrie, août 1990 : 229-233, Salvador, Brésil.

En savoir plus

-  Cartee RE, Ibrahim AK, McLeary D. B-mode ultrasonography of the bovine udder and teat. J. Amer. Vet. Med. Assn. 1986 ; 188 : 1284-1287.

-  Pulina ANG, Vallebella R, Bencini R et coll. Ultrasound technique for measuring mammary citern size of dairy ewes. J. Dairy Res. 2000 ; 67 : 101-106.

- Saratsis P. Diagnostic of teat stenosis in cattle using ultrasound tomography. Dtsche Tierärztl. Wochenschr. 1991 ; 98 : 456-458.

- Saratsis P, Grunert E. Diagnostic ultrasound for examination of the extension of teat stenosis or other anomalies of the teat in dairy cows. Dtsche Tierärztl. Wochenschr. 1993,100 : 159-163.

- Takeda T. Diagnostic ultrasonography of the bovine udder. Jpn J. Vet. Res. 1989 ; 37 : 133.

- Trostle SS, O'Brien RT. Ultrasonography of the bovine mammary gland. Comp. Cont. Educ. Pract. Vet. 1998 ; 20 : S64-S71.

PHOTO 1. Échographie d'un trayon sain, en coupe longitudinale.

Situation anatomique du trayon, en coupe longitudinale

PHOTO 2. Présence d'une membrane qui empêche la descente du lait, dans le tiers distal de la citerne du trayon (coupe longitudinale). Dans ce cas, une intervention chirurgicale permet de corriger l'anomalie.

PHOTO 3. Masse obstruant complètement le tiers distal de la citerne du trayon (coupe longitudinale).

PHOTO 4. Présence d'une varice (coupe longitudinale).