Le point Vétérinaire n° 224 du 01/04/2002
 

PRINCIPES DE CHIRURGIE VÉSICALE

Pratiquer

EN IMAGES

Emmanuelle Garnier

consultante en chirurgie, Place de la Liberté, 05700 Serres

Lors de cystorraphie, un choix raisonné de la technique de suture, qui tient compte des particularités de la cicatrisation vésicale, est indispensable pour obtenir un bon résultat.

Les indications de la chirurgie vésicale sont nombreuses : lithiases urinaires, rupture vési­cale, tumeurvésicale, mise en place d'une sonde decystotomieantépubienne etplusrarement, traite­ment d'affec­tions congé­nitales, commel'uretère ecto­pique ou la persistance d'un diverticuleducanalde l'ouraque. L'actechirurgicaldoit cepen­danttoujoursêtre replacédanslecontexte médical, car cer­tains facteurs peuvent entraîner un retard de cicatrisation ou une déhis­cence de plaie (infection, hypoprotéi­némie, etc.). La cicatrisation vésicale Le choix de la technique de suture est conditionné par le mode de cicatrisation de la vessie. Comme le côlon proximal, cet organe fait partie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous