Le point Vétérinaire n° 223 du 01/03/2002
 

PV

DERMATOLOGIE CANINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Hervé Royer

Clinique vétérinaire des Étangs
La Tuilerie
01330 Villars-les-Dombes
Tél. : 04 74 98 01 10
E-mail : h.royer@infonie.fr

Le diagnostic étiologique est indispensable en dermatologie lorsque l'atteinte cutanée est l'expression d'une affection interne qui met en jeu le pronostic vital de l'animal.

Résumé

Un chien manifeste des signes d'érythème nécrolytique, une affection qui se caractérise par des lésions dermatologiques squamo-croûteuses atteignant les jonctions cutanéo-muqueuses et les zones de pression, et qui sont associées à une atteinte viscérale, quasi exclusivement hépatique chez le chien. Le diagnostic définitif est établi par l'analyse histopathologique. La biochimie et l'imagerie médicale permettent de préciser la nature de l'affection hépatique sous-jacente. Dans la plupart des cas, le traitement est palliatif et le pronostic dépend de l'atteinte organique, mais reste habituellement très réservé à court terme.

Un scottish terrier mâle âgé de huit ans présente une boiterie quadripodale depuis plusieurs semaines. L'animal ne côtoie d'autres congénères qu'exceptionnellement. La leishmaniose est endémique dans le département où il vit. Cas clinique 1. Examen clinique L'état général est bon. Les coussinets sont le siège d'un épaississement cutané marqué, avec fissuration et ulcération (PHOTO 1). Les nœuds lymphatiques poplités et préscapulaires sont hypertrophiés. Des squames et des croûtes sont constatées sur le scrotum (PHOTO 2), sur le bord des lèvres (PHOTO ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous