Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002
 

OTITE BILATÉRALE CHRONIQUE

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt

unité de pharmacologie et toxicologie, ENVN

Lors d’otite récalcitrante aux traitements locaux, des examens complémentaires, comme l’isolement des bactéries, suivi d’un antibiogramme, se révèlent utiles.

Ulbrac, un chien de race cocker, âgé de neuf ans, est atteint depuis plusieurs mois d’une otite infectieuse récidivante. Après deux traitements locaux inefficaces, l’association d’un traitement local et oral est alors mise en œuvre pour une durée de douze jours. Aucun isolement bactérien n’est réalisé. L’origine allergique est écartée. La guérison est obtenue à la fin de cette troisième thérapie.Otolane® : Nettoyage préalable indispensable Considéré comme un produit d’hygiène (sans AMM), Otolane® est une solution auriculaire à base de gluconate de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous