Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002

OTITE BILATÉRALE CHRONIQUE

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt

unité de pharmacologie et toxicologie, ENVN

Lors d’otite récalcitrante aux traitements locaux, des examens complémentaires, comme l’isolement des bactéries, suivi d’un antibiogramme, se révèlent utiles.

Ulbrac, un chien de race cocker, âgé de neuf ans, est atteint depuis plusieurs mois d’une otite infectieuse récidivante. Après deux traitements locaux inefficaces, l’association d’un traitement local et oral est alors mise en œuvre pour une durée de douze jours. Aucun isolement bactérien n’est réalisé. L’origine allergique est écartée. La guérison est obtenue à la fin de cette troisième thérapie.Otolane® : Nettoyage préalable indispensable Considéré comme un produit d’hygiène (sans AMM), Otolane® est une solution auriculaire à base de gluconate de ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK