Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002

TRAUMATOLOGIE CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT

Eclairer

NOUVEAUTÉS

Aymeric Deneuche*, Pascal Fayolle**


*Service de chirurgie - ENVA
7, av. du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort

Un pansement approprié fournit un environnement optimal pour la cicatrisation des plaies cutanées.

Les pansements adhérents, indiqués pour le débridement des plaies, sont à proscrire sur celles en phase de réparation [3, 5, 7]. Ces plaies, caractérisées par la présence d’un tissu de granulation, siège d’une contraction et d’une épithélialisation, sont à recouvrir de pansements non adhérents [5, 7], pour la plupart semi-occlusifs (d’autres sont occlusifs), qui permettent d’accélérer les phases de contraction et d’épithélialisation [3].Pansements non adhérents des stades cicatriciels précoces Les pansements vaselinés sont choisis lorsque la plaie bourgeonne : présence d’un tissu ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK