Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002

TRAUMATOLOGIE CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT

Eclairer

NOUVEAUTÉS

Aymeric Deneuche*, Pascal Fayolle**


*Service de chirurgie - ENVA
7, av. du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort

Un pansement approprié fournit un environnement optimal pour la cicatrisation des plaies cutanées.

Les pansements adhérents, indiqués pour le débridement des plaies, sont à proscrire sur celles en phase de réparation [3, 5, 7]. Ces plaies, caractérisées par la présence d’un tissu de granulation, siège d’une contraction et d’une épithélialisation, sont à recouvrir de pansements non adhérents [5, 7], pour la plupart semi-occlusifs (d’autres sont occlusifs), qui permettent d’accélérer les phases de contraction et d’épithélialisation [3].Pansements non adhérents des stades cicatriciels précoces Les pansements vaselinés sont choisis lorsque la plaie bourgeonne : présence d’un tissu ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...