Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002
 

PATHOLOGIE DIGESTIVE BOVINE

Se former

COURS

Alain Douart*, Renaud Maillard**


*Médecine des animaux d’élevage,
ENVN, Atlanpôle La Chantrerie,
BP 40706,
44307 Nantes Cedex 03
**Pathologie du bétail, ENVA,
7, avenue du Général de Gaulle,
94704 Maisons-Alfort Cedex

Le contrôle de la paratuberculose bovine comprend d’une part la protection des élevages indemnes et d’autre part la maîtrise de l’infection dans les élevages reconnus infectés.

Résumé

La protection des élevages bovins indemnes de paratuberculose s’appuie principalement sur le contrôle des introductions, par la recherche directe du bacille par PCR et l’intradermotuberculination aviaire. Le contrôle de la paratuberculose en élevage infecté repose sur la suppression des sources d’infection (dépistage des malades et des excréteurs asymptomatiques par des protocoles associant coproculture et sérologie, politique d’isolement et d’élimination des animaux positifs, stérilisation du milieu) et sur la protection des animaux sensibles grâce à des mesures sanitaires (isolement des veaux nouveau-nés et conduite séparée des jeunes bovins) et éventuellement médicales, dans les limites précisées par la réglementation et la disponibilité des vaccins. Lorsqu’elle est possible, la vaccination, si elle ne peut empêcher l’infection, prévient ou retarde l’apparition des manifestations cliniques.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...