Le point Vétérinaire n° 222 du 01/01/2002
 

TOXICOLOGIE CANINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Caroline Siméon*, Harriett Charrueau**, Géraldine Blanchard***


*ENVA
UP de nutrition
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort
**ENVA
UP de nutrition
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort
***ENVA
UP de nutrition
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort

L’intoxication au cacao chez le chien est le plus souvent due à une ingestion fortuite d’une dose massive de chocolat. Elle est parfois le fait d’une distribution volontaire de la part du propriétaire.

Résumé

Un chien mâle âgé de huit mois est présenté à la consultation pour un comportement d’extrême anxiété avec des impulsions agressives. Une hyperthermie, un ptyalisme, une polypnée et une tachycardie, ainsi que des signes d’atteinte neurologique centrale, sont constatés. Une tachycardie sinusale est mise en évidence sur l’électrocardiogramme. Une intoxication au chocolat est alors soupçonnée. L’animal est hospitalisé et reçoit une perfusion de Ringer lactate. Du diazépam et du charbon activé sont administrés, puis une complémentation en chlorure de potassium est instaurée. L’animal récupère en quarante-huit heures. La dose toxique chez le chien de la théobromine est estimée à 300 mg/kg. Lors d’intoxication, le pronostic est toujours réservé ; il n’existe pas de traitement étiologique.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...