Le point Vétérinaire Rural n° 367 du 01/07/2016
 

REPRODUCTION BOVINE

Article de synthèse

Christian Hanzen*, Sylvie Chastant-Maillard**, Anne-Sophie Rao***, Léonard Théron****


*Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire,
service de thériogénologie
des animaux de production,
avenue de Cureghem, 7d, 4000 Liège, Belgique
**Unité de reproduction, UMR 1225 Interactions hôte-
pathogène, INP-École nationale vétérinaire de Toulouse,
23, chemin des Capelles,
BP 8714, 31076 Toulouse Cedex 03
christian.hanzen@ulg.ac.be
***Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire,
service de thériogénologie
des animaux de production,
avenue de Cureghem, 7d, 4000 Liège, Belgique
****Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire,
service de thériogénologie
des animaux de production,
avenue de Cureghem, 7d, 4000 Liège, Belgique

Faire dévier le sex-ratio (autrement que par l’usage de la semence sexée) grâce à une adaptation de?la conduite d’élevage est l’aspiration de bon nombre d’éleveurs.

Résumé

→ Le sex-ratio secondaire, défini comme la proportion de mâles à la naissance, est de 52 % chez les bovins, avec des variations selon les populations étudiées de 46 à 57 %. Il est plus élevé dans les premières étapes du développement embryonnaire, et les conceptus mâles meurent proportionnellement en plus grand nombre au cours de la gestation que les conceptus femelles. Les facteurs de variation potentiels sont nombreux, mais peu d’effets sont unanimement observés. L’impact de la parité ou du statut social de la vache n’est pas clairement démontré. Les ovulations sur l’ovaire droit donneraient naissance à une plus forte proportion de mâles. Le rôle du taureau est probablement limité et la répétabilité du sexe du veau d’une gestation à l’autre est faible. Le moment de l’insémination par rapport à l’ovulation ne semble pas avoir d’influence, alors qu’il aurait pu constituer un moyen de maîtrise assez simple à mettre en œuvre.

Summary

Sex ratio in cattle: variation factors

→ The secondary sex ratio, defined as the proportion of males at birth is 52% in cattle, with variations depending on the populations studied 46 to 57%. It is higher in the early stages of embryonic development, and the males die proportionally more often conceptus during pregnancy than females conceptus. Many potential factors of variation have been described, but few really have an observed effect. The effect of gender or social status of the cow in the herd are not clearly demonstrated. Ovulations on the right ovary would give rise to a higher proportion of males; the role of the bull is probably limited and repeatability sex of calf of gestation to the other is low. The time of insemination relative to ovulation does not seem to have any influence.

Key words

Ovary, ovulation, insemination, sex ratio, body condition score, cattle
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...