Le point Vétérinaire n° 367 du 01/07/2016
 

PNEUMOLOGIE

Dossier

Léa Vazquez

Clinique vétérinaire du Grand Saule
89100 Sens

Associant troubles respiratoires et infection souvent grave, un pyothorax doit être rapidement identifié pour optimiser les chances de guérison.

Résumé

→ Chez les carnivores domestiques, le pyothorax est une affection peu fréquente, mais de pronostic sombre. Cette affection est définie par la présence d’un épanchement septique dans l’espace pleural. Les mécanismes à l’origine de sa formation procèdent de l’altération de l’équilibre des pressions et des perméabilités gouvernant cette région. Les signes cliniques restent le plus souvent non spécifiques bien qu’une dyspnée soit présente dans la majorité des cas, surtout chez le chien. L’identification de la cause est souvent impossible. Lorsqu’elle est positive, il s’agit en général de corps étrangers (végétal) chez le chien et d’une affection pulmonaire ou bronchique chez le chat (bronchopathie primaire sans blessure, morsure ou corps étranger préalable.

Summary

Pyothorax: etiological approach and symptoms

→ Empyema is a rare condition with a poor prognosis in dogs and cats. This condition is defined by the presence of septic effusion in the pleural space. The mechanism of the origin of the formation of the effusion is the alteration in the balance of pressures and permeabilities governing this area. Clinical signs are usually nonspecific although dyspnea is present in the majority of cases, especially in dogs. Identifying the cause of the condition is often impossible. The origin it is usually foreign bodies (plant material) in dogs and lung or bronchial disease in cats. In the latter, the affection was deemed secondary to bite wounds but this has recently been refuted. Primary pulmonary disease is now suspected as the origin of the condition rather than being secondary to an injury, bite or foreign body.

Key words

dog, cat, empyema, pyothorax, chest effusion
Un pyothorax est caractérisé par un épanchement thoracique septique (photo 1). Il représente en moyenne 16 % de la totalité des épanchements thoraciques [16]. C’est une affection assez peu fréquente mais dont le taux de mortalité reste élevé, allant jusqu’à 44 % selon les études [19]. Le diagnostic repose sur une analyse cytologique en présence de bactéries extra- et intracellulaires, ou sur une bactériologie positive [9]. La cause du pyothorax est identifiée dans seulement 2 à 22 % des cas chez le chien et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité