Le point Vétérinaire Rural n° 365 du 01/05/2016
 

HYPODERMOSE BOVINE

Article de synthèse

Cécile Perrin*, Sophie Mémeteau**, Carine Paraud***, Chloé Taveau****


*Laboratoire national de référence hypodermose
bovine, Anses, laboratoire de Niort
60, rue de Pied-de-Fond, CS28440, 79024 Niort Cedex
Cecile.perrin@anses.fr
**Association pour la certification
en santé animale (Acersa),
149, rue de Bercy, 75012 Paris
***Laboratoire national de référence hypodermose
bovine, Anses, laboratoire de Niort
60, rue de Pied-de-Fond, CS28440, 79024 Niort Cedex
Cecile.perrin@anses.fr
****GDS
149, rue de Bercy, 75012 Paris

Le dispositif actuel est conforté par les résultats obtenus dans le cadre de la surveillance aléatoire.

Résumé

→ Depuis la mise en place en 1998 du plan de lutte contre l’hypodermose bovine progressivement étendu à l’ensemble des régions françaises, la prévalence des cheptels infestés a diminué de 5,7 % en 1998 à 0 % en 2015. La surveillance aléatoire et orientée de cette maladie en 2013-2014 et en 2014-2015 n’a mis en évidence aucun foyer, d’où une situation épidémiologique globalement très favorable en France. Près des frontières, une nette amélioration a été observée, mais ces zones restent associées à un des principaux facteurs de risque de réintroduction, en raison de l’absence de plans de lutte collectifs connus dans les pays limitrophes, parfois de l’absence de barrières naturelles et de la proximité entre les troupeaux en zone d’estive. Dans ce contexte, la surveillance du varron reste renforcée dans les zones à risque. Les professionnels de la filière restent extrêmement sensibles à cette problématique : une peau varronnée perd la moitié de sa valeur.

Summary

The epidemiological situation for “warbles” is favourable in France

→ The prevalence of herds infected with bovine hypodermosis has decreased from 5.7% in 1998 to 0% in 2015 since the eradication plan introduced in 1998 was gradually extended to the whole of France. Monitoring and random screening for the disease in 2013-2014 and 2014-2015 showed no infected foci, resulting in a very favourable overall epidemiological situation in France. A significant improvement has been observed near French borders, but these areas are one of the main risk factors for reintroduction of the disease due to the absence of eradication plans in neighbouring countries, sometimes the absence of natural barriers and the proximity of herds in summer pasture areas.

In this context, surveillance for warbles remains high in risk areas. Professionals in this field are extremely sensitive to this problem because the skin of an animal infected with warble fly is worth half its economic value.

Key words

Bovine hyperdermosis, epidemiological situation, France, prophylaxis, farm qualification
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...