Le point Vétérinaire n° 361 du 01/12/2015
 

NÉPHROLOGIE FÉLINE

Thérapeutique

Jean-Claude Desfontis*, Yassine Mallem**


*Unité de pharmacologie et toxicologie,
École nationale vétérinaire agroalimentaire
et de l’alimentation Nantes Atlantique – 
Oniris, Atlanpôle, La Chantrerie, BP 40706,
44307 Nantes Cedex 3
**Auteur-coordinateur

L’insuffisance rénale chronique touche 7,8 % de la population féline de plus de 10 ans.

Dans le rein sain, les artérioles afférentes et efférentes du glomérule rénal sont soumises à un contrôle de leur état de vasoconstriction ou de vasodilatation afin de permettre un maintien de la capacité de filtration glomérulaire (autorégulation rénale, figure). Chez les chats présentant une insuffisance rénale chronique, la majorité des néphrons ne sont plus fonctionnels. Les derniers néphrons encore opérationnels réalisent une hyperfiltration compensatrice par vasoconstriction de l’artériole efférente et par vasodilatation de l’artériole afférente glomérulaire. À terme, cet hyperfonctionnement est délétère pour ces derniers néphrons fonctionnels.

Particularités pharmacologiques du Semintra®

La spécialité vétérinaire Semintra® contient le telmisartan, premier antagoniste compétitif des récepteurs AT1 de l’angiotensine II, récemment commercialisé en médecine vétérinaire. Le telmisartan exerce son activité biologique en inhibant directement l’action de l’angiotensine II sur ses récepteurs AT1.

Lors d’insuffisance rénale chronique, la suractivation des récepteurs AT1 de l’angiotensine est responsable d’effets délétères, tels qu’une vasoconstriction à l’origine d’une élévation de la pression artérielle, donc de protéinurie, une rétention hydro-sodée, une augmentation de la sécrétion d’aldostérone et un remaniement rénal. Le telmisartan permet de réduire la protéinurie par l’abaissement de la pression sanguine dans les 7 premiers jours après le début du traitement.

L’administration par voie orale sous forme d’une solution orale facile à doser est très bien acceptée par le chat. Elle est quotidienne en raison d’une demi-vie plasmatique de 8 heures et d’une durée d’action d’environ 24 heures, sans interférence avec la prise alimentaire.

Limites potentielles

Théoriquement, le blocage direct des récepteurs AT1 du système rénine-angiotensine-aldostérone devrait être plus complet que celui réalisé avec les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine. La seule étude comparant le telmisartan au bénazépril montre qu’ils sont aussi efficaces l’un que l’autre dans la réduction de la protéinurie chez des chats insuffisants rénaux chroniques. Néanmoins, en termes de durée d’action, le telmisartan semble avoir un effet plus soutenu que celui exercé par le bénazépril.

De plus, le seul blocage des récepteurs AT1 laisse la capacité à l’angiotensine II d’activer les récepteurs AT II, responsables de vasodilatation, de diminution de la rétention hydrosodée et d’inhibition du remaniement tissulaire, notamment par rétrocontrôle et inhibition de la sécrétion d’aldostérone. Toutefois, aucun effet clinique significatif ne montre de supériorité de l’antagonisme compétitif par rapport aux inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine.

Le telmisartan est contre-indiqué pendant la gestation et la lactation car il se retrouve très concentré dans le lait. Des effets indésirables ont été rapportés dans une faible proportion : vomissement, diarrhée, selles molles, hypotension et anémie.

Les recommandations

Certaines recommandations peuvent être proposées :

– évaluer le niveau d’atteinte rénale en cas de suspicion d’insuffisance rénale chronique (stades de l’International Renal Interest Society [IRIS] ;

– se référer aux recommandations de l’IRIS pour la prise en charge thérapeutique de l’insuffisance rénale chronique ;

– toujours associer un traitement diététique approprié pour un chat insuffisant rénal chronique ;

– envisager une association avec un autre anti-hypertenseur comme l’amlodipine en cas d’efficacité insuffisante ;

– maintenir une bonne hydratation de l’animal, notamment lors d’anesthésie, et ne pas hésiter à mettre en place un remplissage vasculaire.

Conflit d’intérêts

Aucun.

FIGURE
Angiotensine II et prostaglandines E2 dans l’autorégulation rénale

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité