Le point Vétérinaire n° 354 du 01/04/2015
 

PV

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Dossier

Stefano Scotti*, Kevin Ortion**


*Clinique vétérinaire, Evolia,
43, av. du Chemin-Vert,
95290 L’Isle-Adam
**Clinique vétérinaire, Evolia,
43, av. du Chemin-Vert,
95290 L’Isle-Adam

Lors de corps étranger œsophagien, le traitement de choix est le retrait par voie endoscopique. Parfois une gastrostomie est nécessaire, après avoir repoussé le corps étranger dans l’estomac. En dernier recours, une œsophagostomie peut être réalisée.

Résumé

Les corps étrangers œsophagiens sont généralement localisés entre le cœur et le diaphragme. Les régurgitations, la dysphagie et la sialorrhée d’apparition aiguë sont les signes cliniques les plus fréquents. Le diagnostic est relativement aisé en cas de corps radio-opaques. Le traitement de choix est le retrait par voie fibroscopique. La thoracotomie doit être effectuée en dernier recours étant donné son taux élevé de complications. La présence d’un corps étranger pendant une période supérieure à 3 jours est considérée comme un facteur pronostique négatif.

Summary

Foreign bodies in the oesophagus

Oesophageal foreign bodies are generally located between the heart and the diaphragm. Regurgitation, dysphagia and acute onset of sialorrhea are the most common clinical signs. The diagnosis is relatively easy if the foreign body is radio opaque. The treatment of choice is withdrawal of the object using an endoscope. Thoracotomy should be performed as a last resort because of the high rate of complications. The presence of the foreign body for longer than three days period is considered a negative prognostic factor.

Key words

Sialorrhea, regurgitation, endoscope, terriers, thoracotomy.
Les corps étrangers œsophagiens sont fréquemment rencontrés chez les chiens et rarement chez les chats. Les plus courants sont les os ou les cartilages, les hameçons, les aiguilles, les jouets en plastique, les bouts de bois, les lamelles à mâcher, les trichobézoards et les corps étrangers linéaires. Selon les publications scientifiques, les localisations les plus fréquentes sont l’œsophage distal entre le cœur et le diaphragme (dans 65 à 75 % des cas), l’œsophage moyen (dorsalement à la base du cœur, dans 34 % ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité