Le point Vétérinaire n° 353 du 01/03/2015
 

ALIMENTATION DES NAC

Dossier

Émilie Tessier

CaduVet Lille
57, rue Salvador-Allende
59120 Loos

L’alimentation du lapin est un des piliers de la médecine préventive dans cette espèce. Des bases scientifiques sont désormais établies pour étudier les rations.

Résumé

Le lapin de compagnie est un herbivore strict, dont le tube digestif et la dentition sont adaptés à une alimentation riche en fibres. Les apports en protéines ne doivent pas dépasser 12 à 16 % et en matières grasses 2,5 à 4 % pour un lapin adulte. Les autres taux recommandés sont les suivants : calcium 0,6 à 1 %, phosphore 0,3 à 0,4 %, vitamine D 600 à 800 UI/kg d’aliment. En pratique, l’alimentation du lapin doit être composée de foin de bonne qualité à volonté et de verdure variée à raison de 4 % du poids de l’animal par jour. Les autres légumes et les fruits sont proposés plutôt à titre de friandises. Les extrudés doivent être distribués avec parcimonie (25 g/kg/j) et contenir au moins 20 % de matière sèche de cellulose brute.

Summary

Pet rabbit nutrition

The pet rabbit is a strict herbivore, with the gut and teeth adapted to a high-fibre diet. Proteins should not exceed 12-16% and fat should not exceed 2.5-4% for an adult rabbit. Other recommended levels are: 0.6-1% calcium, phosphorus 0.3-0.4%, vitamin D 600-800 IU/kg of food. In practice, rabbit feed must consist of unlimited good quality hay and varied greenery at 4% of the weight of the animal per day. Other vegetables and fruit are offered as a treat. Pellets should be distributed sparingly (25 g/kg/day) and contain at least 20% dry matter as crude fibre.

Key words

Caecotrophy, hay, greenery, nutritional requirements, diet, fibre
L’alimentation est un élément fondamental de la santé de l’animal. Face à la médicalisation croissante du lapin de compagnie, le vétérinaire peine parfois à répondre à cette problématique, entre ses bases de nutrition de l’animal de rente et les idées reçues véhiculées par des propriétaires passionnés. En effet, l’alimentation du lapin de compagnie n’est pas celle du lapin d’élevage, dont les objectifs d’engraissement et d’espérance de vie sont différents.1 Anatomie et physiologie digestive Le lapin est un herbivore strict monogastrique qui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...