Le point Vétérinaire Rural n° 353 du 01/03/2015
 

PARASITOLOGIE DES BOVINS

Article de synthèse

Jean-Pierre Alzieu*, Philippe Dorchies**


*Laboratoire vétérinaire départemental
de l’Ariège, rue de Las Escoumes, 09008 Foix CDIS
**Laboratoire de parasitologie, ENV de Toulouse,
23, chemin des Capelles,
31076 Toulouse Cedex 3

La strongyloïdose est un facteur favorisant de la coccidiose chez les bovins et il convient de lutter activement contre ces deux parasites.

Résumé

→ La strongyloïdose est désormais reconnue comme une maladie de forte prévalence, notamment en élevage allaitant. Apparaissant par une très probable immunomodulation (conflit dans la balance Th2/Th1) comme hautement favorisante de la survenue d’une coccidiose clinique, elle doit faire l’objet d’un dépistage et d’un contrôle précoces.

La maîtrise de la coccidiose, une parasitose majeure des veaux, requiert au préalable une analyse de risque, liée aux paramètres de conduite d’élevage. Seule cette dernière permet d’instaurer un traitement rationnel à double visée : prévenir la survenue de coccidioses clinique et subclinique, et obtenir une immunité solide et durable vis-à-vis des coccidies.

Summary

Strongyloidosis-coccidiosis in cattle

→ Strongyloidosis is now recognised as being highly prevalent, particularly in lactating livestock. The infestation very likely appears due to immunomodulation (Th2/Th1 imbalance), which is also predisposes an animal to the onset of clinical coccidiosis. Early screening and control of strongyloidosis is important. The control of coccidiosis, a major parasitic disease of calves, requires a prior risk assessment of animal management parameters. Thereafter a rational treatment programme can be implemented with dual the aim of avoiding cases of clinical and subclinical coccidiosis and obtaining a solid and durable immunity vis-à-vis coccidia.

Key words

Cattle, internal parasitism, coccidiosis, strongyloidosis, epidemiology, control
L’élevage bovin, tant laitier qu’allaitant, est désormais confronté à la progression du parasitisme dit d’« intérieur ». L’incidence de celui-ci s’est accrue les 20 dernières années en raison de l’accroissement de la taille des cheptels, de l’étalement des vêlages et de l’allongement considérable du temps d’occupation des bâtiments d’élevage [4]. La pression à la fois infectieuse et parasitaire a depuis lors évolué de façon exponentielle chez les veaux. À côté de la coccidiose, omniprésente et composante majeure du parasitisme d’intérieur, la strongyloïdose apparaît désormais, ...
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...