Le point Vétérinaire n° 350 du 01/11/2014
 

Dossier

La consultation du furet âgé : mise en œuvre pratique

Adeline Linsart et Véronique Mentré

Des bilans de santé semestriels

sont recommandés chez le furet âgé.

Les conditions de vie (logement, activité, alimentation) doivent être adaptées

lorsque le furet vieillit.

De nombreux signes cliniques sont perçus par les propriétaires comme des changements normaux imputables à l’âge,

il convient de les rechercher systématiquement.

La prise en charge des furets âgés permet d’améliorer leur qualité

et leur espérance de vie.

Les affections tumorales (lymphome, maladie surrénalienne, insulinome) constituent la part majoritaire des affections gériatriques

chez le furet suivies par les maladies cardiaques et rénales.

Affections endocriniennes chez le furet âgé

Adeline Linsart et Véronique Mentré

Les signes cliniques de l’insulinome (faiblesse du train arrière, léthargie, ptyalisme, nausées) sont souvent considérés par le propriétaire comme des attitudes “normales”

du furet. Le vétérinaire doit rechercher ce type de comportement en questionnant les propriétaires.

La maladie surrénalienne et l’insulinome évoluent très souvent de manière concomitante

sur un même individu.

Les tumeurs endocriniennes constituent l’une des affections tumorales

les plus fréquentes chez le furet

Le bilan de santé d’un furet âgé doit intégrer le dépistage d’un insulinome (signes cliniques, glycémie)

et d’une maladie surrénalienne (signes cliniques, échographie abdominale).

Principales affections hors maladies endocriniennes chez le furet âgé

Adeline Linsart et Véronique Mentré

Les cardiopathies évoluent

de façon subclinique.

La cardiomyopathie dilatée est le plus souvent à l’origine d’une décompensation cardiaque brutale

chez le furet.

Les régurgitations mitrales et aortiques sont les anomalies les plus fréquemment décelées

à l’échocardiographie.

Le furet est très sensible aux effets hypotenseurs

des inhibiteurs de l’enzyme de conversion.

La restriction protéique est contre-indiquée chez le furet,

même en cas d’insuffisance rénale chronique.

L’insulinome, la tumeur surrénalienne et le lymphome constituent les néoplasies

les plus fréquentes chez le furet.

La splénomégalie est le plus souvent le résultat

d’une hématopoïèse extramédullaire.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité