Le point Vétérinaire n° 347 du 01/07/2014
 

TOXICOLOGIE CANINE

Cas clinique

Aurélie levieuge

Antenne vétérinaire de Rillieux-la-Pape
9, route du Mas-Rillier
69142 Rillieux-la-Pape Cedex
a_levieuge@hotmail.com

Les chiens sont particulièrement exposés aux intoxications par les champignons. Leur gravité dépend de la quantité ingérée et de la prise en charge médicale.

Résumé

→ Après un temps de latence de 6 à 18 à 24 heures, l’intoxication aux champignons du genre Amanita est caractérisée par une symptomatologie en trois phases. Les signes sont d’abord d’ordre gastro-intestinal (pendant 6 à 24 heures), puis une rémission est observée pendant 24 heures environ. Cette dernière peut laisser croire à tord en la complète résolution des troubles. S’ensuivent une phase d’hépatite prédominante caractérisée par un ictère, éventuellement un état comateux pouvant aboutir à la mort et une atteinte rénale plus tardive. Bien que les signes d’appel apparaissent très graves, le pronostic peut être plutôt favorable grâce à la mise en place d’un traitement symptomatique. Il repose sur le maintien des grandes fonctions homéostatiques. Néanmoins, ces intoxications revêtent un caractère extrêmement dangereux en l’absence de prise en charge spécifique.

Summary

Amanita phalloides poisoning in a Malinois

Poisoning by the mushroom genus Amanita is characterised by symptoms that occur in three distinct phases, after an initial latency period of 6 to 18 to 24 hours. The first signs are of a gastro-intestinal disorder (for 6 to 24 hours) with a remission observed for approximately 24 hours. This remission phase may suggest complete recovery. This is a common medical error in both human and veterinary fields, and whose impact on prognosis is dramatic. This phase is followed by signs of predominantly hepatitis, characterised by jaundice, possibly coma, leading to delayed renal impairment and death. Although the warning signs appear extremely serious, the prognosis is sometimes, as in the case presented, favourable thanks to instigation of symptomatic treatment (intensive fluid therapy, antibiotics, etc.). Nevertheless, these poisonings are extremely dangerous (30-50 % mortality in humans) in the absence of specific treatment. The appropriate treatment is maintenance of the main physiological functions.

Key words

Dog, intoxication, mushroom, Amanita

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...