Le point Vétérinaire n° 342 du 01/01/2014
 

Dossier

Hémostase et thrombo-embolies chez le chien et le chat

Caroline Léger

Une rupture de l’équilibre entre les activateurs et les inhibiteurs de la coagulation

favorise la survenue de thrombose et/ou d’hémorragie.

Lors de thrombo-embolie (TE) artérielle

l’embole est plutôt formé de plaquettes, se situe dans une artère et provoque une ischémie. En cas de TE veineuse, il est composé de fibrine et de globules rouges, et est localisé dans une veine.

La triade de Virchow regroupe trois facteurs

qui favorisent la formation d’un thrombus en déséquilibrant la balance de l’hémostase.

Certaines maladies influent sur un des trois facteurs de la triade

et favorisent ainsi la survenue d’une TE.

Thrombo-embolies : diagnostic chez le chien et le chat

Caroline Léger

Identifier un état d’hypercoagulabilité

donc les animaux à risque de développer des thrombo-embolies, est un enjeu important.

Bien que de nombreux examens complémentaires soient disponibles

diagnostiquer une thrombo-embolie (TE) pulmonaire reste un challenge pour le vétérinaire.

Connaître la présentation clinique d’une TE aortique féline est essentiel

pour être en mesure de la suspecter (règle des “5 P”).

Traitement spécifique des thrombo-embolies pulmonaire et aortique

Caroline Léger

Lors d’une thrombo-embolie pulmonaire, les objectifs thérapeutiques visent à stabiliser l’état de l’animal

à restaurer la perfusion du territoire concerné et à prévenir la formation de nouveaux emboles.

Les antithrombotiques préviennent la formation de thrombi

Plusieurs molécules sont utilisées, dont l’aspirine, le clopidogrel, les héparines non fractionnées et de faible poids moléculaire.

L’utilisation d’agents thrombolytiques n’est pas recommandée en l’état actuel des connaissances.

La reperfusion rapide des tissus ischémiés peut être responsable de complications potentiellement fatales.

Thrombo-embolies pulmonaire et aortique : traitement de soutien

Caroline Léger

Lors de thrombo-embolie, le traitement de soutien doit être mis en place rapidement

afin d’en atténuer les conséquences.

Il convient, par exemple dans le cas de thrombo-embolie pulmonaire, de lutter contre l’hypoxémie

et, lors de thrombo-embolie artérielle, de gérer la douleur et la dyspnée, de prévenir l’automutilation et d’alimenter le chat par sonde si besoin.

Être attentif aux signes d’amélioration ou de détérioration de l’état de l’animal est important pour évaluer ses chances de guérison

Il convient de mettre en place, malgré des risques de récidives fréquents, un traitement préventif.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité