Le point Vétérinaire n° 331 du 01/12/2012
 

UROLOGIE FÉLINE

DOSSIER

Mathieu Faucher

Clinique vétérinaire Alliance
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

La cystite idiopathique féline est une affection diagnostiquée par exclusion. Son mécanisme physiopathogénique est encore peu connu, même si de nombreuses hypothèses sont avancées.

Résumé

→ La cystite idiopathique est une affection à la physiopathogénie complexe et multifactorielle. La participation d’agents infectieux est toujours suspectée, mais aucune relation claire de cause à effet n’est établie à ce jour. Les lésions vésicales les plus significatives sont une altération de la couche de glycosaminoglycanes et une érosion de la surface de l’urothélium exposant les couches plus profondes aux constituants urinaires. L’inflammation neurogène désigne la stimulation des fibres nerveuses afférentes par les différents éléments situés à proximité de leurs terminaisons : les cellules urothéliales capables de sécréter des neuromédiateurs, les constituants urinaires et les mastocytes. L’observation clinique qu’un épisode de cystite idiopathique est souvent précédé par un événement stressant a conduit à explorer les voies biologiques du stress chez ces animaux. Le système nerveux sympathique est activé chez les chats atteints, contrairement à l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien qui ne l’est pas.

Summary

Pathophysiology of idiopathic cystitis

→ Idiopathic cystitis is a complex and multifactorial pathophysiological condition. Although infectious agents are still suspected to be involved in the condition, no clear relationship between cause and effect has been established to date. The most significant bladder lesions are changes to the glycosaminoglycan layer and an erosion of the surface of the urothelium thereby exposing deeper layers to urinary constituents. Due to neurogenic inflammation, there is subsequent stimulation of the afferent nerve fibres of the different elements in the vicinity of their terminations including urothelial cells capable of secreting neuromediators, urinary constituents and mast cells. The clinical observation that an episode of idiopathic cystitis is often preceded by a stressful event led to exploration of the biological pathways of stress in these animals. The sympathetic nervous system is activated in affected cats, rather than the hypothalamic-pituitary-adrenal axis.

Key words

Cat, idiopathic cystitis, calicivirus, stress, neurogenic inflammation

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...