Le point Vétérinaire Rural n° 326 du 01/06/2012

ESPÈCES ET GROUPES BACTÉRIENS DANS LE LAIT

Article de synthèse

Francis Sérieys*, Marylise Le Guénic**


*Filière blanche,
12, quai Duguay-Trouin, 35000 Rennes
francis.serieys@wanadoo.fr
**Chambre d’agriculture de Bretagne,
BP 398, 56009 Vannes Cedex
marylise.leguenic@bretagne.chambagri.fr

Les analyses sur lait de tank permettent un premier screening pour les seules espèces bactériennes inféodées à la mamelle.

Résumé

→ Seuls Streptococcus agalactiae, certaines espèces de mycoplasmes et Staphylococcus aureus ont une origine essentiellement intramammaire permettant d’établir une relation entre leur présence dans le lait de tank et celle d’infections mammaires dans le troupeau. Pour Str. agalactiae et les mycoplasmes, rarement en cause dans les infections mammaires mais très contagieux, c’est surtout leur présence dans le lait de tank qui est recherchée car elle signe l’existence d’au moins un quartier infecté. Pour S. aureus présent dans la plupart des élevages, l’objectif est d’évaluer la prévalence des infections dues à cette espèce à partir de dénombrements dans le lait de tank. Les corrélations obtenues pour S. aureus, assez moyennes dans l’ensemble, peuvent néanmoins permettre de distinguer des troupeaux à faible ou à forte prévalence d’infections à cette bactérie. Bien que plus coûteuses que la bactériologie traditionnelle, les techniques de PCR paraissent prometteuses pour la détection de ces bactéries et l’estimation de leur nombre dans le lait de tank.

Produit par le troupeau, collecté, mélangé et transformé par la laiterie, le lait de tank fait l’objet d’un échange de matière et d’argent entre producteur et transformateur. Le paiement du lait “à la qualité”, rendu obligatoire par la loi Godefroy en 1969, a pris en compte dès l’origine des dénombrements bactériens sur le lait de tank, à côté des critères de composition en matière grasse et en protéines : flore totale, puis spores butyriques. L’objectif était principalement d’ordre technologique. Il s’agissait d’encourager ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Découvrez en avant-première chaque mois le sommaire du Point Vétérinaire Expert Canin et Expert Rural.

Retrouvez-nous sur
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK