Le point Vétérinaire n° 324 du 01/04/2012
 

EN 10 ÉTAPES

Hélène Kolb*, Isabelle Testault**


*Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes
helenekolb@yahoo.fr
**Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes
helenekolb@yahoo.fr

Il est essentiel de connaître parfaitement la situation des glandes surrénales dans l’abdomen pour pouvoir appréhender leur aspect échographique normal.

L’examen échographique des glandes surrénales peut paraître complexe. Il repose essentiellement sur une parfaite maîtrise de l’anatomie vasculaire et sur la bonne connaissance des facteurs de variation d’une espèce à l’autre. Cet article détaille les outils échographiques indispensables pour localiser et évaluer les glandes surrénales chez le chien et le chat.

RAPPELS ANATOMIQUES DES GLANDES SURRÉNALES NORMALES

1. Situation dans l’abdomen et anatomie

Les glandes surrénales sont des organes pairs, situés dans l’espace rétropéritonéal, cranialement et médialement au rein correspondant. La glande surrénale gauche se situe en regard de la deuxième vertèbre lombaire, ventro-latéralement à l’aorte. La droite est plus craniale (en regard de la première vertèbre lombaire) et positionnée dorso-latéralement à la veine cave caudale.

Les surrénales sont constituées d’une fine capsule qui recouvre une structure périphérique : le cortex, et une autre plus interne : la medulla. Ces deux parties sécrètent des hormones.

2. Rapports anatomiques

Les surrénales sont richement vascularisées par des branches de l’aorte et de la veine cave caudale. Ces structures vasculaires, directement en contact ou à proximité des surrénales, représentent ainsi des points de repère indispensables pour leur localisation échographique. Les reins, plus distants et plus mobiles dans l’abdomen, sont des repères anatomiques moins fiables (figure).

Glande surrénale gauche

La glande surrénale gauche se situe ventro-latéralement à gauche de l’aorte, entre le départ des artères cœliaque et mésentérique craniale, cranialement, et les artère et veine rénales caudalement (qui ont une forme de crochet) (photos 1 et 2). Elle est irriguée par l’artère phrénico-abdominale gauche (dorsale) et drainée par la veine phrénico-abdominale gauche (ventrale à la surrénale) [8].

Glande surrénale droite

La glande surrénale droite se situe dorso-latéralement à droite de la veine cave caudale, cranialement aux artère et veine rénales (photo 3). Elle est irriguée par l’artère phrénico-abdominale droite (dorsale) et drainée par la veine phrénico-abdominale droite (ventrale) [8].

TECHNIQUE D’EXPLORATION ÉCHOGRAPHIQUE DES GLANDES SURRÉNALES

1. Préparation de l’animal

La tonte de l’animal concerne l’ensemble de l’abdomen ventral. Elle doit se prolonger assez largement sur les côtés et peut s’étendre jusqu’aux derniers espaces intercostaux à droite pour faciliter l’examen de la glande surrénale droite, plus craniale. Une tranquillisation est parfois requise si l’examen des glandes surrénales est essentiel (lors de suspicion d’un syndrome de Cushing, par exemple) et que l’agitation de l’animal ne permet pas de le réaliser dans de bonnes conditions. Même si le jeûne n’est pas particulièrement utile pour l’exploration des surrénales, un examen abdominal complet reste recommandé et se trouve facilité chez un animal à jeun [7].

2. Positionnement de l’animal

L’animal est placé en décubitus dorsal maintenu par un coussin en mousse. Le décubitus latéral peut aussi être utilisé pour s’affranchir plus facilement des gaz digestifs.

3. Choix des sondes

Des sondes électroniques microconvexes de fréquence ultrasonore 7,5 à 10 MHz sont le plus souvent employées. Des sondes linéaires de plus haute fréquence (jusqu’à 15-18 MHz) peuvent permettre d’explorer les deux glandes surrénales chez le chat, et surtout la surrénale gauche chez les petits chiens, plus facilement accessible.

4. Examen échographique

Positionnement de la sonde ultrasonore

Le manipulateur positionne la sonde ultrasonore de chaque côté de l’abdomen, juste ventralement aux muscles lombaires, et oriente la tête de sonde médialement et dorsalement. Pour l’examen de la glande surrénale gauche, la sonde est placée à peu près à mi-chemin entre la dernière côte et la crête iliaque. Pour l’examen de la glande surrénale droite, elle est située en arrière de la dernière côte à droite et la tête de sonde est basculée cranialement. Chez les chiens à thorax profond, son exploration est facilitée lorsque la sonde est placée en position intercostale, orientée médialement et dorsalement, en direction de la veine cave caudale.

Mise en évidence de la glande surrénale gauche

Le manipulateur peut, tout d’abord, prendre le rein comme repère anatomique, et explorer la région délimitée latéralement par le pôle cranial du rein gauche et médialement par l’aorte. S’il ne parvient pas à mettre en évidence la glande surrénale gauche par cette technique, il utilise alors des structures vasculaires pour la rechercher. La portion de l’aorte en regard du rein gauche est déroulée selon son axe longitudinal et suivie légèrement cranialement jusqu’au départ de l’artère rénale, puis jusqu’aux artères cœliaque (la plus craniale) et mésentérique craniale (légèrement plus caudale). Ces dernières apparaissent sous la forme de structures circulaires bien délimitées, hypo- ou anéchogènes et pulsatiles. La glande surrénale gauche est visible en regard ou tout juste caudalement au départ de l’artère mésentérique craniale. Il est souvent nécessaire de faire varier l’angulation de la sonde de quelques degrés dans le sens horaire pour obtenir une coupe optimale de la surrénale dans son grand axe, car ce dernier ne coïncide pas avec l’axe longitudinal de l’aorte [2, 4].

Mise en évidence de la glande surrénale droite

Comme pour la surrénale gauche, le manipulateur peut, tout d’abord, prendre le rein comme repère anatomique, et explorer la région délimitée latéralement par le pôle cranial du rein droit et médialement et ventralement par la veine cave caudale. S’il ne parvient pas à mettre en évidence la glande surrénale droite par cette technique, il utilise les structures vasculaires pour la rechercher. Il visualise dans un premier temps la portion de la veine cave caudale située en regard du pôle cranial du rein droit (la sonde est placée en arrière de la dernière côte à droite, juste sous les muscles lombaires, et orientée cranialement), puis la suit cranialement jusqu’aux artères cœliaque (la plus craniale) et mésentérique craniale. La surrénale droite apparaît dans un plan longitudinal, presque en regard de celles-ci, dorso-latéralement à droite de la veine cave caudale.

IMAGES ÉCHOGRAPHIQUES DES GLANDES SURRÉNALES NORMALES

1. Forme des glandes surrénales

Chez le chien

La glande surrénale gauche, bien individualisée, est allongée et bilobée, communément décrite sous forme de cacahuète (photo 4).

La glande surrénale droite se présente sous une forme allongée et plus variable. Elle peut être ovoïde et tubulaire aplatie, ou encore ressembler à un V, à une virgule ou à un harpon. Son premier tiers cranial est souvent plus large et dévié de son grand axe, ce qui peut lui donner un aspect de pointe de flèche (photo 5) [1, 5].

Chez le chat

Les surrénales sont de petite taille, de forme ovoïde ou cylindrique (photo 6) [4].

2. Taille des glandes surrénales normales

La meilleure façon d’apprécier la taille des surrénales est de mesurer leur épaisseur, et non leur longueur qui varie trop selon le format et l’âge de l’animal (photo 7) [3, 6].

L’épaisseur maximale moyenne des surrénales normales d’un chien est d’environ 6 mm et ne doit pas dépasser 7,4 mm [1]. La mesure doit être rigoureuse, et il est préférable de la réaliser selon deux plans de coupe différents (sagittal et transversal) en veillant à ce que la coupe transversale soit parfaite sous peine de majorer le diamètre de la surrénale. Il convient d’estimer la taille de la surrénale gauche en regard des pôles (et de retenir la plus grande mesure), et non au milieu, qui est plus mince. Enfin, si possible, les mesures par voie sous-costale (abdominale) sont recommandées, car celle-ci garantit une meilleure résolution que la voie intercostale.

Chez le chat, l’épaisseur maximale des glandes surrénales est 4,3 +/– 0,3 mm [1].

3. Échogénicité

Les glandes surrénales sont hypoéchogènes par rapport à la graisse qui les entoure. Il convient de ne pas les confondre avec des structures vasculaires environnantes. L’utilisation du mode Doppler permet de lever le doute. La capsule provoque une faible interface acoustique et le manipulateur peut distinguer, grâce aux sondes de haute fréquence, une fine ligne hyperéchogène parallèle à la capsule, représentant la jonction entre le cortex (d’échogénicité inférieure à celle de la medulla) et la medulla (photos 8 et 9).

En mode bidimensionnel, et encore plus facilement en mode Doppler, le manipulateur peut visualiser les veines phrénico-abdominales sous la forme de deux fines lignes hyperéchogènes traversant le milieu des glandes surrénales, ventralement (photos 10 et 11).

Conclusion

Cet article donne des outils indispensables pour repérer facilement à l’échographie les glandes surrénales et pour connaître leur aspect normal. Il s’agit de prérequis que le manipulateur doit maîtriser afin de pouvoir interpréter les images pathologiques.

Références

  • 1. Barthez P, Nyland T, Feldman E. Ultrasonography of the adrenal glands in the dog, cat and ferret. Vet. Clin. North Am. Small Anim. Pract. 1998;28:869-885.
  • 2. Chetboul V, Bureau-Amaglio S, Tessier-Vetzel D, Pouchelon JL. Examen échographique des surrénales. Dans : Échographie et Doppler du chien et du chat. Atlas en couleur. Ed. Masson, Paris. 2005:21-43.
  • 3. Douglass JP, Berry CR, James S. Ultrasonographic adrenal gland measurements in dogs without evidence of adrenal disease. Vet. Radiol. Ultrasound. 1997;38:124-130.
  • 4. Graham J. Bladder and urethra. Dans : Penninck D, D’Anjou M-A. Atlas of Small Animal Ultrasonography. Ed. Blackwell Publishing, Ames, Iowa. 2008:365-383.
  • 5. Grooters A, Biller D, Merryman J. Ultrasonographic parameters of normal canine adrenal glands: comparison with necropsy findings. Vet. Radiol. Ultrasound. 1995;36:126-130.
  • 6. Grooters AM, Biller DS, Miyabayashi T et coll. Evaluation of routine abdominal ultrasonography as a technique for imaging the canine adrenal glands. J. Am. Anim. Hosp. Assoc. 1994;30:457-462.
  • 7. Grooters A, Biller D, Theisen S et coll. Ultrasonographic characteristics of the adrenal glands in dogs with pituitary-dependent hyperadrenocorticism: comparison with normal dogs. J. Vet. Intern. Med. 1996;10:110-115.
  • 8. Spaulding KA. A review of sonographic identification of abdominal blood vessels and juxtvascular organs. Vet. Radiol. Ultrasound. 1997;1(38):4-23.

Points forts

→ La glande surrénale gauche se situe ventro-latéralement à l’aorte, entre le départ des artères cœliaque et mésentérique craniale, cranialement, et les artère et veine rénales caudalement.

→ La glande surrénale droite se situe dorso-latéralement à droite de la veine cave caudale, cranialement aux artère et veine rénales.

→ Chez le chien, la surrénale gauche a une forme de cacahuète et la surrénale droite est irrégulière (virgule, ovoïde, pointe de flèche).

→ Chez le chien, l’épaisseur des glandes surrénales ne doit pas dépasser 7,4 mm.

→ Chez le chat, l’épaisseur maximale des glandes surrénales est 4,3 +/– 0,3 mm.

1 et 2. La glande surrénale gauche se situe en regard (ou juste caudalement) de l’artère mésentérique craniale, plus facilement repérées à l’aide du mode Doppler couleur.

10 et 11. La veine phrénico-abdominale est parfois visualisée ventralement à la glande surrénale ; elle apparaît codée en bleu en mode Doppler couleur.

FIGURE
Rapports anatomiques des surrénales avec le réseau vasculaire

D : droit ; G : gauche.

10 et 11. La veine phrénico-abdominale est parfois visualisée ventralement à la glande surrénale ; elle apparaît codée en bleu en mode Doppler couleur.

1 et 2. La glande surrénale gauche se situe en regard (ou juste caudalement) de l’artère mésentérique craniale, plus facilement repérées à l’aide du mode Doppler couleur.

3. La glande surrénale droite (SUR D) se situe dorso-latéralement à droite de la veine cave caudale (VCC). Ce chien présente aussi un épanchement (EP).

4 et 5. Chez le chien, la glande surrénale gauche est bilobée (en forme de cacahuète), alors que la surrénale droite a une forme plus irrégulière ; ici, elle est en forme de pointe de flèche.

4 et 5. Chez le chien, la glande surrénale gauche est bilobée (en forme de cacahuète), alors que la surrénale droite a une forme plus irrégulière ; ici, elle est en forme de pointe de flèche.

6. Les glandes surrénales chez le chat ont une forme régulière et ovoïde.

7. La taille de la glande surrénale est estimée en mesurant l’épaisseur de la glande. Chez le chien, elle ne doit pas dépasser 7,4 mm, chez le chat 4,6 mm.

8. Une ligne hyperéchogène séparant le cortex de la medulla est parfois visible.

9. Glande surrénale droite chez un chien : la medulla est hyperéchogène par rapport au cortex. VCC : veine cave caudale.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité