Le point Vétérinaire n° 320 du 01/11/2011
 

En 10 Étapes

Hélène Kolb*, Isabelle Testault**


*Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes
**Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes

Certaines caractéristiques propres à la rate doivent être connues afin de pouvoir interpréter les images échographiques et détecter une affection.

Résumé

La rate est un organe très variable d’un animal à un autre. Ce phénomène peut induire des erreurs dans l’interprétation de l’examen échographique splénique chez le chien ou le chat. Cet article détaille les critères échographiques normaux de taille, de forme et d’aspect afin que le manipulateur ne confonde pas ce qui est physiologique avec une affection splénique.

La rate est un organe qui, à l’état physiologique, connaît de très nombreuses variations selon l’espèce et le format de l’animal. Sa position dans l’abdomen, sa taille, sa forme et son aspect sont autant de critères qui font que chaque animal est unique (encadré, photos 1 et 2). Il est ainsi essentiel pour l’échographiste de connaître au préalable ces variations physiologiques afin de différencier ce qui normal de ce qui est pathologique au niveau splénique.

TECHNIQUE D’EXPLORATION DE LA RATE

L’animal est placé en décubitus dorsal, maintenu par un coussin en mousse. Les chiens de grand format ou à thorax profond peuvent être mis en décubitus latéral droit pour obtenir un accès plus direct à la rate. Le manipulateur pose sa sonde sur la paroi abdominale gauche, juste en arrière de l’arc costal. Chez les chiens à thorax profond ou lorsque l’estomac est vide, il est parfois nécessaire de placer la sonde en position intercostale en orientant le faisceau acoustique médialement, afin de permettre une exploration complète de l’organe, en particulier de sa “tête”. Le manipulateur balaye la rate de gauche à droite (ou de droite à gauche) selon un plan de coupe sagittal et d’avant en arrière (c’est-à-dire cranio-caudalement) selon un plan de coupe transversal. La rate étant relativement superficielle, son examen est réalisé avec des sondes sectorielles de fréquence ultrasonore 5-7,5-10 MHz. Chez le chat ou le petit chien, les sondes linéaires de très haute fréquence (jusqu’à 18 MHz) offrent une meilleure résolution et permettent une exploration fine du parenchyme splénique (photo 3). Le manipulateur s’attache toujours à choisir la sonde de la plus haute fréquence possible afin d’améliorer la résolution de l’image [3, 4]. Les coupes pratiquées ont pour but d’explorer la totalité du parenchyme splénique.

ASPECT ÉCHOGRAPHIQUE DE LA RATE NORMALE

1. Taille de la rate

L’évaluation de la taille de la rate à l’échographie est très subjective, tant la position, la taille et la position de l’organe varient selon l’espèce canine ou féline et le format de l’animal. L’expérience du manipulateur est essentielle dans cette estimation. Chez le chien, la rate est considérée comme hypertrophiée si ses bords sont très arrondis, qu’elle s’étend caudalement jusqu’à la vessie ou qu’elle se déplace très nettement vers le côté droit de l’animal, au-delà de la ligne médiane. Chez le chat, les auteurs parlent de splénomégalie lorsque la rate a tendance à se replier sur elle-même (en forme de “U renversé”) [1, 2] (photo 4).

Certaines circonstances (en dehors de toute affection splénique) sont susceptibles d’entraîner des modifications importantes de la taille de la rate. Lors d’hémorragie ou -d’hypotension, par exemple, le manipulateur peut visualiser une rate de taille très réduite, en état de splénocontraction. À l’inverse, des produits anesthésiques induisent une splénomégalie chez les chiens. C’est le cas de la médétomiditine, de l’acépromazine et du thiopental. Leurs effets sur la taille de la rate sont visibles 15 minutes après leur administration. Aucune donnée bibliographique n’est disponible sur la durée de la splénomégalie qu’ils induisent. L’utilisation de propofol ne modifie pas la taille de la rate chez l’animal anesthésié [5, 6].

2. Forme de la rate

La rate normale a un aspect régulier, avec des contours lisses. En coupe sagittale, elle est allongée, en forme de langue, alors qu’elle est triangulaire ou ovale en coupe transversale. Chez le chien, en particulier ceux de grand format, la partie craniale a tendance à plonger plus dorsalement dans l’abdomen, adoptant ainsi une forme de crochet entre l’estomac (fundus) et le rein gauche.

3. Aspect échographique

Capsule splénique

À l’échographie, la capsule splénique apparaît fine, lisse, régulière, et est d’autant plus échogène que le faisceau d’ultrasons lui est perpendiculaire. Lorsqu’une masse d’origine splénique déforme la surface de l’organe, la capsule peut s’interrompre ou perdre sa régularité. Si une masse extrasplénique entre en contact avec la rate, la capsule reste intacte.

Parenchyme splénique

Le parenchyme splénique est homogène et finement granuleux. Son échogénicité est moyenne à élevée, en comparaison avec celles du foie et du cortex rénal gauche. Chez le chien, en l’absence d’anomalie du foie ou des reins, l’échogénicité de la rate est plus importante que celle du foie, elle-même l’étant davantage que celle du rein (photos 5 et 6). En l’absence d’hépatomégalie ou de splénomégalie, il est plus facile pour le manipulateur de comparer l’échogénicité du parenchyme splénique au cortex rénal gauche, plus proche. Chez le chat, la rate est souvent isoéchogène ou hypo-échogène par rapport au foie [1, 3].

Hile splénique

La vascularisation splénique s’observe essentiellement au niveau du hile. Les artères spléniques, de plus petit diamètre que les veines, sont plus difficiles à visualiser. Elles apparaissent comme des structures tubulaires anéchogènes, possédant une paroi épaisse et hyperéchogène. À l’inverse, les veines sont plus larges, possèdent une paroi plus fine et sont visibles dans le hile, ainsi que sur une courte distance dans le parenchyme splénique. Si les gaz digestifs ne sont pas à l’origine de trop d’interférences, le manipulateur peut aussi suivre le trajet de la veine splénique principale jusqu’à la veine porte. L’utilisation de la méthode Doppler facilite la visualisation du réseau artério-veineux au niveau du hile, ainsi qu’au sein du parenchyme splénique [4] (photos 7, 8 et 9). Le manipulateur veille aussi à rechercher toute lymphadénopathie visible de part et d’autre des veines spléniques juste en aval du hile splénique, pouvant témoigner d’une splénite ou d’une néoplasie.

Certains animaux présentent une hyperéchogénicité localisée à l’entrée des vaisseaux dans le hile. Il s’agit d’une modification normale liée à une invagination de la graisse et d’une petite partie de la capsule autour des vaisseaux spléniques [1].

Conclusion

L’échographie de la rate peut paraître simple au premier abord. Cet article, en détaillant les nombreux critères de variation d’un animal à un autre, montre que l’examen échographique splénique doit s’inscrire, comme pour tous les organes, dans une démarche rigoureuse et qu’il est primordial de connaître ces normes pour pouvoir interpréter les images pathologiques.

Références

  • 1. Chetboul V, Bureau-Amaglio S, Tessier-Vetzel D, Pouchelon JL. Examen échographique de la rate. Dans : Échographie et Doppler du chien et du chat, Atlas en couleur. Éd. Masson, Paris. 2005: 167-186.
  • 2. Hanson JA, Papageorges M, Girard E et coll. Ultrasonographic appearance of splenic disease in 101 cats. Vet. Radiol. Ultrasound. 2001; 42(5): 441-445.
  • 3. Hecht S. Spleen. Dans : Penninck D, D’Anjou M-A. Atlas of Small Animal Ultrasonography. Ed. Blackwell Publishing, Ames, Iowa. 2008: 263-280.
  • 4. Nylan TG, Mattoon JS, Herrgesell EJ, Wisner ER. Spleen. Small Animal Diagnostic Ultrasound. 2nd ed. Ed. WB Saunders, Philadelphia. 2002: 30-48.
  • 5. O’Brien RT, Kenneth RMS, Waller III BS et coll. Sonographic features of drug-induced splenic congestion. Vet. Radiol. Ultrasound. 2004; 45(3): 225–227.
  • 6. Wilson DV, Evans AT, Carpentier RE et coll. The effect of four anesthetic protocols on splenic size in dogs. Vet. Anaesth. Analg. 2004; 31: 102-108.

Points forts

→ La position de la rate varie en fonction de l’état de réplétion de l’estomac.

→ Chez un chien à thorax profond, le manipulateur explore plus facilement la “tête” de la rate en passant par un abord intercostal gauche.

→ Chez le chat ou le petit chien, l’utilisation d’une sonde linéaire de très haute fréquence (15 à 18 MHz) garantit une exploration plus fi ne du parenchyme splénique.

→ Chez le chat, une rate repliée sur elle-même (en “U renversé”) signe une splénomégalie.

→ Chez le chien normal, la rate est plus échogène que le foie, lui-même l’étant davantage que le rein.

→ Chez le chat, la rate est isoéchogène ou hypoéchogène par rapport au foie.

ENCADRÉ
Rappels anatomiques de la rate

→ Situation de la rate dans l’abdomen

La rate est un organe mou et encapsulé, situé dans la loge sous-diaphragmatique gauche, caudalement à l’estomac, et dont tout ou partie est en contact avec la paroi abdominale. Chez le chat, elle reste très superficielle le long de la paroi abdominale gauche, alors que, chez le chien, elle peut parcourir l’abdomen transversalement et plonger plus dorsalement, surtout pour ce qui concerne sa partie craniale (“tête”). En contact direct avec l’estomac, la position de la rate varie en fonction de l’état de réplétion gastrique (photo 1). Si l’estomac est vide, elle dépasse à peine l’arc costal. S’il est plein, elle se déplace caudalement par son extrémité ventrale, et atteint la paroi du flanc. Elle reste malgré tout un organe peu mobile puisqu’elle est maintenue en place par les ligaments gastrosplénique, phrénicosplénique et splénorénal [4].

→ Morpho-anatomie

Plaquée contre la partie costale diaphragmatique du côté gauche de l’animal, la rate est de forme aplatie et possède ainsi deux faces : une face diaphragmatique lisse et convexe, et une face viscérale concave, directement en contact avec les organes digestifs (estomac et intestins). Comme le foie, elle possède un hile par lequel pénètrent les vaisseaux spléniques et les nerfs (photo 2). La vascularisation afférente est assurée par l’artère splénique, branche de l’artère cœliaque, et le sang provenant de la rate est drainé par la veine splénique qui se jette ensuite dans la veine porte.

→ Taille

Dans l’espèce canine, la longueur de la rate varie entre 8 et 30 cm et sa largeur, entre 3 et 8 cm. Chez le chat, sa longueur est comprise entre 8 et 14 cm et sa largeur, entre 2 et 3 cm. Aucune norme n’existe pour l’épaisseur de la rate.

1. En contact direct avec l’estomac, la rate voit varier sa position en fonction de l’état de réplétion gastrique.

2. Les veines spléniques s’observent facilement au niveau du hile de la rate.

3. Chez le chat et les petits chiens, l’utilisation d’une sonde de très haute fréquence (ici, 18 MHz) permet de réaliser un examen plus fin du parenchyme splénique. Les nœuds lymphatiques spléniques font aussi partie de l’examen échographique.

4. Splénomégalie chez un chat présentant aussi un épanchement abdominal. La rate est repliée sur elle-même en forme de “U renversé”.

5. Le parenchyme splénique normal est hyperéchogène par rapport à celui du foie. Chez ce chien de race de grande taille (greyhound), noter la position dorsale de la tête de la rate. VB : vésicule biliaire.

6. Le parenchyme splénique normal est hyperéchogène par rapport à celui du cortex rénal (rein gauche).

7. Le Doppler couleur permet de suivre le trajet de la veine splénique principale jusqu’à la veine porte, dans laquelle elle se jette.

8 et 9. Le Doppler couleur permet de visualiser le réseau artério-veineux au sein du hile et du parenchyme spléniques. Le flux veineux apparaît en bleu, le flux artériel en rouge.

8 et 9. Le Doppler couleur permet de visualiser le réseau artério-veineux au sein du hile et du parenchyme spléniques. Le flux veineux apparaît en bleu, le flux artériel en rouge.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité