Le point Vétérinaire n° 318 du 01/09/2011
 

RADIOLOGIE

Quel est votre diagnostic ?

Pierre-Olivier Godart

Service d’imagerie
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Présentation clinique

Une chienne border collie âgée de 2 ans est présentée pour des régurgitations et une hématémèse consécutives à l’ingestion d’un corps étranger. Des radiographies thoraciques de profil (incidence latérale droite) et de face (incidence ventro-dorsale) sont réalisées (photos 1 et 2).

Qualité de l’image

→ La densité, le contraste et la netteté des clichés radiographiques sont satisfaisants.

→ Le positionnement est correct mais imparfait. Une discrète rotation, caudale sur la vue de face et craniale sur la vue de profil, est notée. Les clichés sont bien centrés.

→ L’animal est en phase inspiratoire sur les deux clichés.

Description de l’image radiographique

→ Les tissus mous et les structures osseuses ne présentent pas d’anomalie. Le volume thoracique est normal.

→ Les poumons sont bien accolés à la paroi thoracique et aucune scissure interlobaire n’est observée. Le parenchyme pulmonaire apparaît homogène et ne présente pas d’anomalie. Le cœur et les vaisseaux pulmonaires sont de taille et d’aspect normaux.

→ Sur la vue de profil, une radiotransparence accrue de la partie thoracique craniale et d’aspect hétérogène est notée. La paroi trachéale (image de ligne trachéale), ainsi que les muscles longs du cou sont anormalement visibles. De nombreuses structures médiastinales craniales (bord ventral de l’œsophage, tronc brachiocéphalique, veine cave craniale, crosse aortique) sont apparentes de manière inhabituelle. Cette radiotransparence s’étend à la portion cervicale, autour de la trachée et de l’œsophage.

→ Une opacité aérique gagne la région cervicale, soulignant la trachée et l’œsophage.

→ Sur la vue de face, aucune anomalie n’est visible.

Interprétation

→ La visualisation anormale de structures médiastinales craniales contrastées par de l’air sur la vue de profil conduit au diagnostic de pneumomédiastin.

DISCUSSION

Le diagnostic de pneumomédiastin est essentiellement radiographique et les signes ne sont visibles que sur l’incidence de profil car la largeur du médiastin est peu influencée par la présence d’air [1]. L’air contenu dans le médiastin souligne les structures tissulaires qu’il renferme et leurs contours sont alors distingués. La veine cave craniale, l’œsophage, les muscles longs du cou, le tronc artériel brachocéphalique, la veine azygos, les parois trachéales ventrale et dorsale, et le trajet de l’aorte thoracique jusqu’au diaphragme sont ainsi observés [1, 3].

Le pneumomédiastin est le plus souvent asymptomatique. Les causes à rechercher en premier lieu sont : une rupture trachéale (intubation, endoscopie, morsure) ou une origine oesophagienne (corps étranger) ou extra/intrathoraciques. Une autre origine possible de pneumomédiastin est la rupture de bronches ou d’alvéoles suite à un traumatisme thoracique, un emphysème pulmonaire, une torsion de lobe voire même à une toux incœrcible [1]. L’air chemine alors le long des gaines bronchiques et vasculaires jusqu’au médiastin. Le pneumomédiastin peut se compliquer d’un pneumothorax et/ou d’un emphysème sous-cutané et être symptomatique avec une dyspnée secondaire. Lors de pneumothorax marqué, l’air présent dans l’espace pleural peut masquer parfois le pneumomédiastin. L’air contenu dans le médiastin peut aussi dans certains cas, franchir le hiatus aortique et occuper l’espace rétropéritonéal [2]. Le pneumomédiastin doit être différencié d’une dilatation œsophagienne aérique. Dans ce dernier cas de figure, seules les structures en contact avec l’œsophage sont contrastées par de l’air.

Références

  • 1. Schwarz T, Johnson V. The mediastinum. In: BSAVA Manual of canine and feline thoracic imaging. Ed. BSAVA, Quedgeley. 2008; 177-199.
  • 2. Suter PF, Lord PF. Lower airway and pulmonary parenchymal disease. In : Thoracic radiography: A text-atlas of thoracic diseases of the dog and cat. Ed. Stonegate Press, Davis, California. 1984: 658-662.
  • 3. Thrall DE. The mediastinum. In: Textbook of veterinary diagnostic radiology. 5th ed. Ed. Saunders. 2005: 541-554.

Radiographie de profil droit du thorax.

Lignes rouges : parois trachéales ventrale et dorsale (image de ligne trachéale).

En jaune : muscles longs du cou.

Cercle bleu : opacité aérique hétérogène située dans le médiastin cranial.

Radiographie de face (vendro-dorsale) du thorax.

Aucune modification n’est visible.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité