Le point Vétérinaire n° 316 du 01/06/2011
 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

Recherche

Lorenza Richard

Rue de la Chavoche
71510 Perreuil

Une immunisation de qualité pourrait être obtenue par une vaccination transcutanée avec des patchs de micro-aiguilles solubles.

Une nouvelle technologie pour la vaccination a été mise au point dans l’objectif de développer des vaccins à administration facile et indolore, sans aiguille métallique et ne nécessitant pas un stockage à basses températures, notamment contre la grippe [1].

Un patch contenant plusieurs dizaines de micro-aiguilles de 650 µm, et constituées d’un polymère soluble contenant des antigènes vaccinaux, a été proposé par le docteur Prausnitz, à l’université Emory d’Atlanta, aux États-Unis (photo 1). Appliquées sur la peau de souris, les aiguilles se dissolvent progressivement en quelques minutes et libèrent les antigènes dans le derme (photos 2a, 2b et 2c). Le réseau important de cellules dendritiques dans la peau, qui sont des présentatrices d’antigènes aux lymphocytes, explique la capacité du derme à entraîner des réponses immunes systémiques de qualité. Ainsi, des souris contaminées par le virus de la grippe 1 mois après la vaccination par injection intramusculaire et par patch n’ont développé aucun symptôme, contrairement à celles qui ne sont pas vaccinées [2]. En revanche, les souris vaccinées par patch et auxquelles le virus est inoculé 3 mois plus tard ont plus efficacement éliminé l’agent pathogène que celles qui ont bénéficié d’une injection intramusculaire. La réponse immunitaire induite par la peau serait ainsi meilleure que celle du muscle, mais ce point reste à confirmer.

Des perspectives également en médecine vétérinaire

Chez l’homme, cette méthode de grandes innocuité et efficacité simplifierait la vaccination, mais elle doit être validée par une phase d’étude clinique humaine.

En médecine vétérinaire, des difficultés sont rencontrées dans la mise en œuvre de cette technique à grande échelle (zones glabres limitées, nécessité d’appliquer le patch pendant plusieurs minutes). Toutefois, des recherches sont en cours, notamment pour la vaccination contre des virus, des bactéries ou des parasites, ou encore sur la vaccinothérapie antitumorale au niveau individuel.

Références

  • 1. Prausnitz MR, Mikszta JA, Cormier M et coll. Microneedle-based vaccines. Curr. Top. Microbiol. Immunol. 2009; 333: 369-393.
  • 2. Sullivan SP, Koutsonanos DG, Del Pilar Martin M et coll. Dissolving polymer microneedle patches for influenza vaccination. Nature Med. 2010; 16: 915-920.

1. Micro-aiguilles du patch.

2a. En se dissolvant, les micro-aiguilles libèrent le vaccin dans la peau en quelques minutes. (2a) Micro-aiguilles avant dissolution.

2b. En se dissolvant, les micro-aiguilles libèrent le vaccin dans la peau en quelques minutes. (2b) Dissolution en cours.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité