Le point Vétérinaire n° 314 du 01/04/2011
 

TOXICOLOGIE CHEZ LES GRANDS ANIMAUX

Recherche

Béatrice Bouquet

8, rue des Déportés
80220 Gamaches

Source de coliques chez le cheval, Adonis aestivalis est présente dans les foins en l’absence d’usage intensif de désherbants.

Les toxicologues (américains) initient une nouvelle tendance : la toxicologie de recyclage. Ainsi la cardiotoxicité de l’adonis d’été, une renonculacée commune, également en Europe, est connue (elle contient des cardénolides). Un épisode sévère, par ingestion de foin contaminé, a été rapporté en 2004 chez le cheval. À la suite de cette publication, la plante a été davantage recherchée lors de toxicoses. Il est apparu qu’elle était sans doute plus fréquente qu’attendu dans les foins et impliquée relativement souvent dans des épisodes cliniques (parfois exprimés sous forme de coliques) chez le cheval. Plutôt que d’encourager son extermination culturale, des chercheurs de l’école vétérinaire de Davies (États-Unis) ont cherché à déterminer si des foins contenant Adonis aestivalis, a priori exclus de l’alimentation des chevaux, pouvaient sans danger être distribués aux ovins. Il s’avère que le mouton peut effectivement servir de recycleur de foin contaminé (étude avec fistules ruminales, et administration d’une dose unique à 1 % du poids corporel ou de doses répétées à 0,2 % pendant 2 semaines). Quelques infimes anomalies cardiaques fonctionnelles sont certes notées, mais rien d’irrémédiable (d’après l’autopsie), ni de cliniquement exprimé. Les auteurs étendent leur conclusion au veau. L’adonis d’été peut donc être tolérée dans les fourrages destinés aux ruminants. Après avoir frôlé la disparition (il s’agit d’une fleur annuelle des moissons ciblée par les désherbants, éradiquée de Belgique francophone, par exemple), “l’œil du faisan” (son surnom) va donc pouvoir continuer à nous regarder, au milieu des champs de cultures biologiques.

Source : Woods LW, Puschner B, Filigenzi MS et coll. Evaluation of the toxicity of Adonis aestivalis in sheep. Vet. Rec. 2011;168:49. Publié en intégralité sur veterinaryrecord.bvapublications.com.

Adonis aestivalis est surnommée “l’œil du faisan”, mais elle est souvent confondue avec sa cousine, l’adonis d’automne ou “goutte de sang”.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité