Le point Vétérinaire n° 312 du 01/01/2011
 

BIEN-ÊTRE EN ÉLEVAGE BOVIN

Formation

Béatrice Bouquet

8, rue des Déportés
80220 Gamaches

Des solutions existent afin de diminuer la prévalence des lésions dues aux barrières installées pour l’alimentation.

Les lésions sur le cou des vaches ont été étudiées relativement au type de barrières mises en place pour l’alimentation, dans deux essais regroupant au total près de 2 500 vaches et 250 élevages en Norvège(1) (photos 1 et 2). La barre simple (système horizontal) est clairement à risque, par rapport aux systèmes dits verticaux (séparations en « pierres tombales », diagonales ou cornadis). La prévalence des lésions dans ces deux groupes est respectivement de 42 % et de 4 % (figure). L’analyse statistique fait ressortir différents facteurs de risque qui peuvent orienter nos conseils comme suit :

– remonter la barre (au-delà de 109 cm pour des vaches dépassant 126 cm au garrot) ;

– assurer un dénivelé entre le sol et la table supérieur à 63 cm (mais cela revient en pratique à rehausser tout le couloir d’alimentation, donc à faire revenir la bétonneuse !) ;

– ajouter des barres de séparation entre les vaches sur la barre horizontale (pour obtenir des stalles d’alimentation évoquant les logettes de couchage).

Cette dernière solution est peu rencontrée en France, mais paraît intéressante (odds ratio [OR] = 10,9 pour le test statistique absence/présence de stalles, alors que, par comparaison, OR seulement de 3,6 pour hauteur de table inférieure à/supérieure à 63 cm).

Toujours au vu des facteurs de risque mis en évidence dans cette étude, pour “vivre avec” un mauvais système sans investir, l’éleveur peut aussi revoir sa conduite d’élevage (mais en accroissant sa charge de travail) :

– augmenter la fréquence de distribution alimentaire (trois repas) ;

– apporter la nourriture ingrédient par ingrédient, et non en ration complète ;

– alloter séparément les vaches hautes productrices au pic de lactation (les plus à risque de lésions).

Ainsi, plusieurs solutions s’offrent à l’éleveur désireux d’éradiquer ce trouble de la santé et du bien-être animal, pour peu qu’il le perçoive comme tel. Le risque que les lésions soient présentes est plus grand chez les éleveurs qui répondent « non » à la question : « Les animaux ressentent-ils la souffrance comme nous ? » L’idée que ces lésions potentiellement douloureuses affectent l’ingestion, donc la production, peut sans doute motiver davantage l’exploitant à intervenir.

(1) Kielland C et coll. Risk factors for skin lesions on the necks of Norwegian dairy cows. J. Dairy Sci. 2010;93(9):3979-3989.

1. Les lésions sur le cou pénalisent le bien-être, mais aussi la productivité (une douleur survient lors de la prise alimentaire, avec pour conséquence une baisse d’ingestion).

FIGURE
Trois systèmes de contention pour l’alimentation des vaches

Moins coûteux et plus durables que les cornadis, les systèmes “en pierre tombale” (1), “diagonales” (2)et “avec séparations intercalaires” (3) entraînent moins de lésions de cou que la barre horizontale simple, surtout si celle-ci est couplée à un dénivelé avec la table d’alimentation trop faible.

FIGURE
Trois systèmes de contention pour l’alimentation des vaches

Moins coûteux et plus durables que les cornadis, les systèmes “en pierre tombale” (1), “diagonales” (2)et “avec séparations intercalaires” (3) entraînent moins de lésions de cou que la barre horizontale simple, surtout si celle-ci est couplée à un dénivelé avec la table d’alimentation trop faible.

FIGURE
Trois systèmes de contention pour l’alimentation des vaches

Moins coûteux et plus durables que les cornadis, les systèmes “en pierre tombale” (1), “diagonales” (2)et “avec séparations intercalaires” (3) entraînent moins de lésions de cou que la barre horizontale simple, surtout si celle-ci est couplée à un dénivelé avec la table d’alimentation trop faible.

2. Les lésions sur le cou pénalisent le bien-être, mais aussi la productivité (une douleur survient lors de la prise alimentaire, avec pour conséquence une baisse d’ingestion).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité