Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010
 

Préparations extemporanées

Pratique

SUR ORDONNANCE

Éric Vandaële*, Hervé Pouliquen**


*Le Fougerais, 44850 Saint-Mars-du-Désert

Par son action sédative, et en l’absence de médicament vétérinaire approprié avec AMM, le bromure de potassium peut être employé pour tranquilliser des bovins par voie orale.

Une opération de prophylaxie vaccinale a été programmée le 10 mars dans un élevage de bovins destiné à la tauromachie. Il apparaît rapidement que la contention de ces animaux est dangereuse pour l’éleveur, ses aides et le vétérinaire. Le vétérinaire décide de reporter son intervention 10 jours plus tard. Entre-temps, il prescrit et délivre du bromure de potassium sous la forme d’une préparation extemporanée.

Le bromure de potassium est utilisable en préparation extemporanée

Le bromure de potassium (Kbr) est réputé de longue date pour son action sédative, anticonvulsivante et antispasmodique. Chez l’homme, c’est le traitement de référence de l’épilepsie à la fin du xixe siècle et jusqu’en 1912, date à partir de laquelle le phénobarbital lui a été préféré. L’action pharmacologique et toxique du bromure résulterait de sa compétition avec d’autres ions halogénés : le chlorure dans le sang et surtout dans le système nerveux central pour l’action sédative, et les dérivés de l’iode dans la glande thyroïde.

Pour les chiens et les chats, un médicament vétérinaire sédatif (antiépileptique) en comprimés (Crisax®) associe le phénobarbital à un mélange de bromure de potassium et de camphre.

Chez les bovins, les chevaux, les porcins et les petits ruminants, l’Agence européenne du médicament rapporte un usage du Kbr pour ses effets sédatif, anticonvulsivant (lors de tétanos) et antispasmodique (lors de coliques), à des doses comprises entre 60 et 120 mg/kg chez les bovins et les chevaux (soit 6 à 12 g pour 100 kg), de 40 mg/kg chez les ovins et de 50 mg/kg chez les porcins.

L’emploi du bromure de potassium est autorisé en productions animales car ses limites maximales de résidus (LMR) ont été évaluées et fixées début 1999. L’Agence européenne du médicament a conclu qu’il n’était pas nécessaire de fixer de LMR, et ce pour aucune espèce animale, car le bromure est aussi un composant normal des rations dans des quantités de l’ordre de 10 mg/personne/j. L’utilisation de Kbr reste exceptionnelle et ponctuelle (une ou deux administrations). Selon cette agence, les résidus ne sont pas susceptibles de présenter un risque pour le consommateur. Une LMR pour le bromure de potassium n’est donc pas requise. Les études toxicologiques avec différentes formes de bromure ont abouti à fixer une dose journalière admissible (DJA) à 24 mg/personne/j et une LMR dans les céréales à 50 mg/kg pour l’usage phytosanitaire du méthyle de bromure (CH3Br) comme fongicide (cet usage fongicide est officiellement interdit depuis le 18 mars 2010).

Le recours aux préparations extemporanées et aux matières premières

L’acépromazine (Calmivet®, Vétranquil®) a été longtemps le tranquillisant utilisé par voie orale chez les bovins ou d’autres espèces pour calmer les animaux excités, voire dangereux pour l’homme. Toutefois, l’acépromazine n’a pas de LMR fixée, et ce dans aucune espèce animale. Son emploi est donc désormais interdit chez les animaux producteurs de denrées alimentaires. Par dérogation, son usage est toutefois permis chez les équidés, même non exclus de la consommation humaine, à condition de prévoir un temps d’attente de 6 mois et d’inscrire ce traitement sur le livret d’identification de l’équidé.

Chez les bovins, les produits sédatifs qui peuvent être administrés par voie orale et disposant de LMR sont très peu nombreux. Le bromure de potassium est l’un des rares, si ce n’est le seul.

Aucun médicament vétérinaire avec une autorisation de mise sur le marché (AMM) et utilisable chez les bovins ne contient du bromure de potassium. La cascade prévoit alors le recours possible, sur prescription, à une préparation extemporanée (article L. 5143-4, 4°, du Code de la santé publique). Pour la préparer, le vétérinaire peut se procurer, en centrale d’achat ou auprès du Laboratoire de pharmacie galénique(2), le bromure de potassium, sous la forme d’une MPUP (matière première à usage pharmaceutique). La matière première ainsi fournie est d’une qualité « officinale », identique à celle qui est exigée des fabricants de médicaments avec AMM (notamment en conformité avec la monographie de la Pharmacopée européenne pour le bromure de potassium).

Dans le cadre de la cascade, le temps d’attente est au minimum de 28 jours. Pour être conforme à la réglementation, la préparation extemporanée délivrée est étiquetée avec le tampon du vétérinaire ou du pharmacien qui l’a préparée, le nom et la composition du médicament. La mention “usage vétérinaire” est recommandée.

  • (1) MPUP : matière première à usage pharmaceutique.

  • (2) LPG, 10, rue du Jardin, 22100 Quévert. Tél. : 02 96 87 30 00.

  • Les fiches des médicaments cités dans cet article sont consultables sur le site www.WK-Vet.fr, rubrique DMV/Roy.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité