Le point Vétérinaire Canin n° 372 du 01/01/2017
 

PARASITOLOGIE CLINIQUE

Cas clinique

Maud Ménard*, Valérie Freiche**, Bruno Polack***


* Service de médecine interne, CHUVA
** Service de médecine interne, CHUVA
***Service de parasitologie,
BioPôle AlfortÉcole nationale vétérinaire d’Alfort,
7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704
Maisons-Alfort

La diarrhée est un signe clinique fréquent chez un chiot, son origine parasitaire aussi. Certains agents apparaissent, comme Strongyloides stercoralis, il convient désormais d’y penser.

Résumé

→ Un chiot est référé pour l’exploration d’une diarrhée chronique, associée à un retard de croissance et à une cachexie évoluant depuis le sevrage. Le renouvellement de l’examen coproscopique selon la technique de Baermann met en évidence des larves de Strongyloides stercoralis. Un traitement antiparasitaire à base d’ivermectine est instauré et entraîne la résolution des signes cliniques.

La strongyloïdose canine est une parasitose méconnue mais émergente et doit faire systématiquement partie des hypothèses diagnostiques de diarrhée chronique. C’est une zoonose désormais cosmopolite. Elle atteint plutôt les chiots de collectivité. L’examen coproscopique est l’étape clé du diagnostic. Le traitement est à base d’ivermectine ou de fenbendazole hors autorisation de mise sur le marché. Son efficacité doit être confirmée par des coproscopies de contrôle.

Summary

Canine strongyloidosis : an emergent disease

 →A puppy was referred for chronic diarrhoea associated with growth retardation and cachexia since weaning. A coproscopic examination was repeated using Baermann technique, revealing Strongyloides stercoralis larvae. Ivermectin-based antiparasiticide was given and the symptoms resolved. Canine strongyloidosis is an often unrecognised but emerging parasitosis that should systematically be part of the differential diagnoses for chronic diarrhoea. It is now a common zoonosis. The parasite usually affects puppies kept in collectivity. Coproscopic examination is the key step in the diagnosis and must be repeated and precise. The treatment is based on ivermectin or fenbendazole, both outwith the marketing authorisation. Recovery is confirmed by several negative coproscopies.

Key words

Strongyloides stercoralis,, diarrhoea, puppy, cachexia, hypoalbuminaemia.
La strongyloïdose est une parasitose souvent méconnue. Plusieurs cas ont été diagnostiqués par le laboratoire de parasitologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA) cette année, chez des chiots n’ayant pas quitté la France métropolitaine. Cette affection ne doit donc pas être considérée comme une maladie exotique. Les signes cliniques sont non spécifiques et leur expression est variable d’un animal à l’autre. Comme l’illustre ce cas, une diarrhée chronique cachectisante chez un jeune chien doit être considérée comme un signe d’appel.CAS ...
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité