Le point Vétérinaire Canin n° 368 du 01/09/2016
 

PVC

CARDIOLOGIE CANINE

Cas clinique

François Serres

Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Un chien de race bouvier des Flandres mâle âgé de 9 ans est présenté pour l’exploration d’une ascite associé e à une fatigabilité rapporté e depuis ces 15 derniers jours.

DIAGNOSTIC

L’examen clinique montre un animal abattu, nettement polypnéique (fréquence respiratoire 45 mouvements par minute [mpm]) avec une distension abdominale majeure associée à un signe de flot. La fréquence cardiaque est nettement augmentée (fréquence cardiaque “auscultée” oscillant entre 160 et 220 battements par minute [bpm]). Le pouls est asynchrone et relativement peu frappé .

Un examen électrocardiographique est effectué afin de mieux caractériser l’origine de la tachycardie (tracé). Cet examen identifie un rythme non sinusal (absence d’onde P remplacée par de fines trémulations de la ligne de base), très irrégulier, avec une fréquence cardiaque oscillant entre 200 et 250 bpm. Les complexes ventriculaires sont larges. Ce tracé est caractéristique de l’évolution d’une fibrillation atriale associée à un bloc de branche gauche (la dépolarisation principale étant positive en D2 et D3).

Ce trouble du rythme suggérant un remaniement myocardique important, un examen échocardiographique est réalisé. Cet examen montre une nette diminution de l’inotropisme ventriculaire gauche (fraction de raccourcissement mesurée entre 12 et 16 %), associée à une dilatation cavitaire (atriale et ventriculaire) systolique et diastolique et à un amincissement des parois ventriculaires gauches. Aucune insuffisance mitrale associée n’est observée.

Un diagnostic de myocardiopathie dilatée probablement idiopathique, avec une insuffisance cardiaque globale et une arythmie secondaire, est établi. Une dysfonction systolique secondaire à une fibrillation atriale ventriculaire peut être exclue, mais semble moins probable. Le pronostic est réservé à court terme, en fonction de l’évolution sous traitement, mais reste défavorable à moyen terme. Un traitement antiarythmique (association de digoxine 0,005 mg/kg matin et soir et de dialtiazem 2 mg/kg toutes les 8 heures) est instauré afin de tenter de ralentir le rythme supraventriculaire.

DISCUSSION

L’association d’une fibrillation atriale et d’un bloc de branche peut constituer un piège diagnostique, notamment en raison de la similitude électrocardiographique de ce trouble du rythme avec une tachycardie ventriculaire (TV) irrégulière. Ces deux troubles du rythme (fibrillation atriale et tachycardie ventriculaire) peuvent être indifféremment retrouvés lors de myocardiopathie dilatée. La distinction ne peut se faire que grâce à l’analyse de l’électrocardiogramme. Dans le cas présenté, le caractère monomorphe des ventriculogrammes rend l’évolution d’une TV peu probable. Une TV monomorphe est théoriquement très régulière car elle provient d’un seul foyer ectopique se dépolarisant à un rythme rapide mais régulier. Une TV irrégulière provient le plus souvent de plusieurs foyers ectopiques qui donnent des dépolarisations ventriculaires de morphologie variable. La distinction est importante car le traitement antiarythmique est différent. L’association digoxine-diltiazem est actuellement le traitement de référence en première intention en cas de fibrillation atriale [2]. L’emploi de digoxine est très fortement déconseillé lors d’arythmie ventriculaire qu’elle peut majorer.

Le pronostic lors de myocardiopathie dilatée reste très réservé. De plus, dans le cas décrit, plusieurs critères pronostiques péjoratifs sont présents, notamment une ascite et une fibrillation atriale [1].

Références

  • 1. Borgarelli M, Santilli RA, Chiavegato D et coll. Prognostic indicators for dogs with dilated cardiomyopathy. J. Vet. Intern. Med. 2006;20:104-110.
  • 2. Gelzer AR, Kraus MS, Rishniw M et coll. Combination therapy with digoxin and diltiazem controls ventricular rate in chronic atrial brillation in dogs better than digoxin or diltiazem monotherapy: a randomized crossover study in 18 dogs. J. Vet. Intern. Med. 2009;23:499-508.

Conflit d’intérêts

Aucun.

Tracé électrocardiographique ( dérivations D3 ; 10 mm = 1 mV et 25 mm = 1 seconde) : présence d’un fibrillation atriale (rythme rapide et irrégulier, non sinusal) associé à un élargissement des ventriculogrammes.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité