Le point Vétérinaire Canin n° 362 du 01/01/2016
 

CARDIOLOGIE CANINE

Cas clinique

François Serres

Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Un chien terre-neuve mâle non stérilisé âgé de 5 ans est présenté pour une arythmie diagnostiquée récemment à l’occasion d’un bilan préanesthésique (exploration d’une lésion cutanée), associée à une légère “fatigabilité” à l’effort rapportée depuis peu. Aucun traitement n’est actuellement prescrit.

DIAGNOSTIC

L’examen clinique montre un animal présentant un état corporel satisfaisant, sans modification récente du poids, mais extrêmement agité et anxieux pendant la consultation. Un rythme cardiaque irrégulier, sans bruit ajouté, est mis en évidence. La fréquence cardiaque est nettement augmentée (oscillant entre 170 et 220 battements par minute [bpm]). Le pouls est synchrone et frappé.

Un examen éléctrocardiographique identifie un rythme non sinusal, irrégulier, avec une fréquence cardiaque très augmentée, oscillant entre 170 et 220 bpm (photo 1). L’absence d’atriogrammes, remplacés par une onde f, est notée, caractéristique d’une fibrillation atriale.

Un examen échocardiographique est réalisé en exploration de cette arythmie, et montre un cœur de morphologie et de cinétique très peu modifiées, sans insuffisance valvulaire ni dilatation cavitaire.

TRAITEMENT

Un traitement antiarythmique est préconisé, la fibrillation atriale étant de fréquence élevée. La prescription de digoxine (0,005 mg/kg toutes les 12 heures) et de diltiazem (1 mg/kg toutes les 8 heures) a été décidée dans un premier temps. Une amélioration clinique nette est observée en quelques jours. Cependant, lors d’un examen de contrôle, il n’est pas noté de net ralentissement de la fréquence cardiaque (qui reste supérieure à 160 bpm).

Avant une éventuelle augmentation de la dose du traitement, un examen Holter sur 24 heures, à domicile, est réalisé. Cet examen montre une diminution rapide de la fréquence cardiaque, avec une fréquence moyenne sur la journée de 89 bpm. Des écarts importants sont observés sur la journée, avec la présence de pauses parfois longues, atteignant 3 secondes.

Les phases d’excitation (à la suite de la pose du Holter à la clinique, notamment) sont en revanche associées à une tachycardie marquée, avec une fréquence cardiaque maximale de 284 bpm (photo 2). Le traitement cardiaque n’est pas modifié et un examen Holter de contrôle est préconisé tous les 6 mois.

DISCUSSION

Lors de fibrillation atriale, l’exploration d’une cardiopathie associée doit être systématiquement proposée. En cas de fibrillation atriale isolée, la décision de mettre en place un traitement visant à diminuer la fréquence ventriculaire repose sur la présence de signe clinique, mais également sur l’évaluation de la fréquence cardiaque. L’objectif est d’observer une fréquence cardiaque “au repos” inférieure à 140 bpm [2]. Cette évaluation doit être réalisée a minima par un examen électrocardiographique, l’auscultation n’étant pas fiable dans ce cas de figure, avec un risque majeur de sous-estimer la fréquence cardiaque réelle [3]. De plus, dans certains cas, un facteur “stress” peut influer et majorer la fréquence cardiaque lors de l’examen chez le vétérinaire. L’examen Holter à domicile est idéal pour le suivi de ces individus, notamment sous traitement [1].

Références

  • 1. Ferasin L, Ferasin H, Little CJ. Lack of correlation between canine heart rate and body size in veterinary clinical practice. J. Small Anim. Pract. 2010;51:412-418.
  • 2. Gelzer AR, Kraus MS, Rishniw M et coll. Combination therapy with digoxin and diltiazem controls ventricular rate in chronic atrial fibrillation in dogs better than digoxin or diltiazem monotherapy: a randomized crossover study in 18 dogs. J. Vet. Intern. Med. 2009;23:499-508.
  • 3. Glaus TM, Hâssig M, Keene BW. Accuracy of heart rate obtained by auscultation in atrial fibrillation. J. Am. Anim. Hosp. Assoc. 2003;39:237-239.

Conflit d’intérêts

Aucun.

1. Examen Holter réalisé au domicile : phase de pause (pauses de près de 3 secondes) sur fond de fibrillation atriale lente.

2. Examen Holter : phase de fibrillation atriale rapide (240 bpm) observée à la suite de la pause de l’enregistreur à la clinique.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...