Le point Vétérinaire Canin n° 360 du 01/11/2015

MÉDECINE INTERNE

Cas clinique

Édouard Martin

Clinicien en urgences et soins intensifs,
Département des sciences cliniques,
Centre hospitalier universitaire vétérinaire,
Faculté de médecine vétérinaire,
3200, rue Sicotte, J2S 7C6
Saint-Hyacinthe, Québec, Canada
edouard.martin25@gmail.com

L’hypoadrénocorticisme, ou maladie addisonnienne, est encore peu décrite chez le chat. Ce cas clinique détaille la prise en charge initiale, le suivi en hospitalisation et la gestion de la supplémentation ultérieure en minéralocorticoïdes et en glucocorticoïdes.

Résumé

→ Une chatte domestique de 7 ans est présentée au service des urgences pour dysphagie orale et abattement évoluant depuis 1 mois. À la suite des tests diagnostiques, un hypoadrénocorticisme est diagnostiqué. Cette affection est relativement rare chez le chat, et les causes en sont encore peu connues. Après la mise en place d’un traitement spécifique, le pronostic est bon et les symptômes disparaissent relativement rapidement.

Summary

Hypoadronocorticism in a cat

→ A 7 year old female cat was admitted in emergency department for oral dysphagia and weakness evolving since 1 month. Following the diagnostic tests (hematology, biochemistry, abdominal ultrasound, ACTH stimulation), a hypoadrenocorticism was diagnosed. This condition is relatively rare in cats and the causes are still little known, unlike in the dog. Following the implementation of a specific treatment, the prognosis is good and the symptoms disappear quickly.

Key words

Hypoadrenocorticism, addisonian crisis, glucocorticoids, mineralocorticoids
L’hypoadrénocorticisme est une maladie rarement décrite chez le chat. Étant donné sa faible incidence dans cette espèce et l’absence de signe clinique spécifique, le diagnostic s’avère difficile, d’autant plus qu’il peut facilement être confondu, dans un contexte d’urgence, avec une insuffisance rénale aiguë. Cependant, une fois l’éventuelle période de crise addisonnienne gérée, le pronostic sur le moyen terme est bon avec un traitement spécifique [2, 6-10]. Même si l’état général de l’animal est considérablement amélioré par un traitement adapté, la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Découvrez en avant-première chaque mois le sommaire du Point Vétérinaire Expert Canin et Expert Rural.

Retrouvez-nous sur
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK