Le point Vétérinaire Canin n° 360 du 01/11/2015
 

DERMATOLOGIE CANINE

Cas clinique

Bénédicte Pouleur-Larrat*, Pascale Tonnelle**, Romain Nemoz***, Oscar Fantini****, Didier Pin*****


*Orbio Laboratoire, 12C,
rue du 35e régiment d’aviation,
BP 78, 69672 Bron Cedex
benedicte.pouleurlarrat@orbio.fr
**Cabinet vétérinaire,
2, av. du 8-Mai-1945, 38450 Vif
veterinaire.vif@gmail.com
***Clinique vétérinaire de Jarlard,
38, rue des Agriculteurs, 81000 Albi
cliniquejarlard@orange.fr
****Unité de dermatologie,
VetAgro Sup, Campus vétérinaire de Lyon,
1, av. Bourgelat, 69280 Marcy-L’Étoile
oscar.fantini@vetagro-sup.fr
*****Unité de dermatologie,
VetAgro Sup, Campus vétérinaire de Lyon,
1, av. Bourgelat, 69280 Marcy-L’Étoile
didier.pin@vetagro-sup.fr

La dermatite à Pelodera strongyloides est rare en France et ne se traduit que par des lésions banales, non spécifiques. Grâce à la description de deux cas, les éléments de suspicion, anamnestiques et cliniques, ainsi que le diagnostic sont détaillés.

Résumé

→ Deux jeunes chiens provenant de zones géographiques distinctes sont présentés pour une dermatite érythémateuse, multifocale, localisée aux membres ou aux doigts. L’examen histopathologique révèle une folliculite-furonculose éosinophilique avec des larves de nématodes intrafolliculaires, typiques de Pelodera strongyloides. Dans le premier cas, l’examen microscopique de la paille servant de couchage a confirmé la présence de larves de rhabditidés dans la niche du chien. Bien que rarement diagnostiquée, la dermatite à P. strongyloides est présente en France et peut être suspectée chez de jeunes animaux exposés à ces parasites de l’environnement. Elle fait partie du diagnostic différentiel des folliculites-furonculoses éosinophiliques à l’examen histopathologique. La prévention passe par une bonne hygiène de la zone de couchage.

Summary

Dermatitis due to Pelodera strongyloides with eosinophilic folliculitis-furonculosis in 2 young dogs

→ Two young dogs from different regions had a multifocal erythematous dermatitis distributed to the limbs and/or digits. Histology revealed intrafollicular nematode larvae, typical of Pelodera strongyloides. In the 1st case, examination of bedding straw under light microscope confirmed the presence of rhabditoid larvae in the dog kennel. Although rarely diagnosed, Pelodera dermatitis nonetheless still occurs in France and can be suspected in young animals exposed to a compatible environment; it should be included in the differentials of canine eosinophilic folliculitis. Prevention relies on good hygiene of dog bedding.

Key words

Dermatitis, folliculitis, furonculosis, dog, nematode, Pelodera strongyloides, eosinophils
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...