Le point Vétérinaire n° 359 du 01/10/2015
 

ANALGÉSIE

Thérapeutique

Olga Nikolayenkova-Topie*, Gwenola Touzot-Jourde**


*Auteur-coordinateur : Yassine Mallem
**Service transversal d’anesthésie-réanimation
École nationale vétérinaire, agroalimentaire
et de l’alimentation Nantes-Atlantique Oniris
Route de Gachet, Atlanpôle, La Chantrerie
CS 40706, 44307 Nantes Cedex 3

Recuvyra® est une solution spot on qui confère une analgésie en quelques heures, qui se prolonge pendant quatre jours.

Le fentanyl est un opioïde agoniste des récepteurs µ (mu) 50 à 100 fois plus puissant que la morphine et de durée d’action plus courte (10 à 20 minutes après l’administration intraveineuse d’un bolus unique). Son efficacité est démontrée dans la gestion de la douleur chirurgicale per- et postopératoire. Ses propriétés ont fait de cette molécule un analgésique de choix, notamment en perfusion continue à débit constant, ou CRI (constant rate infusion) [7].

Recuvyra® est une solution transdermique de fentanyl pour chien mise sur le marché français en 2011. Cette formulation permet une gestion efficace de la douleur d’une durée minimale de 72 heures à la dose recommandée de fentanyl de 2,6 mg/kg de poids corporel en application cutanée entre les épaules [5].

Quelles indications ?

Recuvyra® est indiqué lors de douleur postopératoire associée à une chirurgie orthopédique ou des tissus mous délabrante chez le chien [3]. Une application 2 à 4 heures avant l’opération, associée à l’administration d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), est souvent suffisante pour assurer l’analgésie per- et postopératoire [5].

Quels avantages ?

Une seule application de Recuvyra®, facile et indolore, permet d’obtenir une concentration plasmatique de 0,5 ng/ml (valeur considérée comme analgésique) chez plus de 60 % des chiens dans les 4 heures qui suivent l’administration [3]. Cette spécialité peut être comparée à un timbre transdermique de fentanyl (médicament humain) avec lequel la concentration plasmatique efficace n’est parfois pas atteinte dans les 6 à 24 heures après l’application, en raison d’une forte variabilité d’absorption transcutanée interindividuelle [2, 6]. De plus, des cas d’ingestion du timbre ont été rapportés [8].

Sous réserve d’une absence de sédation et d’une reprise de l’alimentation, l’animal peut être renvoyé chez ses maîtres après l’intervention chirurgicale, hormis les chiens de plus de 20 kg (hospitalisation obligatoire de 48 heures après l’application).

Le fentanyl est un puissant analgésique avec des propriétés sédatives. Ainsi, il convient de diminuer les doses des molécules utilisées lors de la prémédication et de l’induction de l’anesthésie, avec une administration seulement jusqu’à l’obtention de l’effet recherché [9, 10]. Cela permet de limiter leurs effets secondaires. Une surveillance rigoureuse de la profondeur de l’anesthésie est également nécessaire.

La buprénorphine ou la naloxone peuvent être employées en cas d’effets indésirables [1]. L’administration se fait à effet, diluée, en injection très lente, dans la limite de 30 µg/kg pour la buprénorphine et de 0,04 mg/kg pour la naloxone [4]. L’utilisation de la buprénorphine est préférable car elle permet un meilleur maintien de l’analgésie.

Quelles précautions ?

Recuvyra® est réservé aux animaux âgés de plus de 6 mois, hors gestation ou lactation, normovolémiques, indemnes d’insuffisance cardiaque, d’hyper- ou d’hypotension, d’épilepsie, de dépression respiratoire, d’iléus paralytique et de maladie cornéenne non liée à l’âge.

Parmi les effets non recherchés, une diminution de la prise d’eau et de nourriture peut apparaître, ainsi qu’une sédation avec une baisse des fréquences respiratoire et cardiaque, une hypothermie et une sécheresse de la cornée en cas de sédation prolongée.

Un examen clinique rigoureux, un suivi régulier, un contrôle de la température corporelle et une lubrification des yeux avant, pendant et après l’intervention chirurgicale sont importants.

En cas d’analgésie insuffisante, il est possible d’administrer d’autres molécules m-agonistes en bolus, ou en perfusion continue en titrage jusqu’à obtention du seuil d’analgésie souhaité.

En raison de l’absorption transcutanée et de l’assimilation du produit par les muqueuses, le port de gants, de lunettes et d’un tablier est requis lors de l’application du Recuvyra® (photo). Il est conseillé de porter des gants lors des manipulations de l’animal pendant l’hospitalisation.

Conclusion

L’utilisation de Recuvyra® dans une population ciblée de chiens permet une gestion excellente de la douleur chirurgicale. Les effets indésirables peuvent être prévenus ou contrôlés par un suivi rigoureux.

    L’application de Recuvyra® requiert le port de gants, de lunettes et d’un tablier. Les gants sont conseillés lors de toute manipulation du chien pendant son hospitalisation. PHOTO : O. NIKOLAYENKOVA-TOPIE

    Formations e-Learning

    Nouveau : Découvrez le premier module
    e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

    En savoir plus
    Publicité

    L'infographie du mois

    Boutique

    Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
    Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

    Agenda des formations

    Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

    Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

    En savoir plus

    Newsletters


    Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

    S’inscrire aux Lettres vétérinaires
    S’inscrire à La Lettre de l'ASV

    Publicité