Le point Vétérinaire n° 354 du 01/04/2015

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Dossier

Stefano Scotti*, Kevin Ortion**


*Clinique vétérinaire, Evolia,
43, av. du Chemin-Vert,
95290 L’Isle-Adam
**Clinique vétérinaire, Evolia,
43, av. du Chemin-Vert,
95290 L’Isle-Adam

Lors de corps étranger œsophagien, le traitement de choix est le retrait par voie endoscopique. Parfois une gastrostomie est nécessaire, après avoir repoussé le corps étranger dans l’estomac. En dernier recours, une œsophagostomie peut être réalisée.

Résumé

Les corps étrangers œsophagiens sont généralement localisés entre le cœur et le diaphragme. Les régurgitations, la dysphagie et la sialorrhée d’apparition aiguë sont les signes cliniques les plus fréquents. Le diagnostic est relativement aisé en cas de corps radio-opaques. Le traitement de choix est le retrait par voie fibroscopique. La thoracotomie doit être effectuée en dernier recours étant donné son taux élevé de complications. La présence d’un corps étranger pendant une période supérieure à 3 jours est considérée comme un facteur pronostique négatif.

Summary

Foreign bodies in the oesophagus

Oesophageal foreign bodies are generally located between the heart and the diaphragm. Regurgitation, dysphagia and acute onset of sialorrhea are the most common clinical signs. The diagnosis is relatively easy if the foreign body is radio opaque. The treatment of choice is withdrawal of the object using an endoscope. Thoracotomy should be performed as a last resort because of the high rate of complications. The presence of the foreign body for longer than three days period is considered a negative prognostic factor.

Key words

Sialorrhea, regurgitation, endoscope, terriers, thoracotomy.
Les corps étrangers œsophagiens sont fréquemment rencontrés chez les chiens et rarement chez les chats. Les plus courants sont les os ou les cartilages, les hameçons, les aiguilles, les jouets en plastique, les bouts de bois, les lamelles à mâcher, les trichobézoards et les corps étrangers linéaires. Selon les publications scientifiques, les localisations les plus fréquentes sont l’œsophage distal entre le cœur et le diaphragme (dans 65 à 75 % des cas), l’œsophage moyen (dorsalement à la base du cœur, dans 34 % ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Découvrez en avant-première chaque mois le sommaire du Point Vétérinaire Expert Canin et Expert Rural.

Retrouvez-nous sur
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK