Le point Vétérinaire n° 352 du 01/01/2015
 

PLAN DOULEUR

Article original

Thierry Poitte

Cliniques vétérinaires de l’île de Ré
17630 La Flotte-en-Ré
17410 Saint-Martin-de-Ré

Depuis une dizaine d’années, l’analgésie est devenue un sujet majeur de préoccupation des vétérinaires. Elle améliore la qualité des soins prodigués en diminuant les taux de morbidité et de mortalité dans les contextes aigus péri-opératoires, de situation d’urgence et de médecine interne, en répondant aux attentes des propriétaires et à une éthique bien légitime.

→ Les douleurs chroniques arthrosiques, neuropathiques et/ou cancéreuses ont pour caractéristiques communes leur longue durée, l’hypersensibilisation qu’elles induisent et leur résistance aux analgésiques classiques. La “douleur symptôme” des affections aiguës évolue vers la “douleur maladie” avec des conséquences fonctionnelles, émotionnelles et comportementales qui altèrent gravement la qualité de vie de l’animal.

→ Cet intérêt croissant pour l’analgésie est partagé avec les partenaires de la profession vétérinaire : éditeurs, laboratoires, distributeurs et fabricants de matériel de physiothérapie. Il se traduit par un nombre toujours plus élevé de publications scientifiques dans les revues professionnelles et par la mise à disposition des vétérinaires d’une pharmacopée élargie : morphiniques agonistes purs et partiels (fentanyl, méthadone, buprénorphine et butorphanol), anti-inflammatoires non stéroïdiens préférentiels et sélectifs Cox-2.

→ Les moyens non pharmacologiques séduisent de plus en plus de confrères et gagnent en crédibilité grâce aux progrès technologiques et/ou à la diffusion des connaissances et procédures : acupuncture, électrostimulation transcutanée, ultrasons, laser, hydrothérapie, etc.

Le vétérinaire praticien peine parfois à se repérer dans cette masse d’informations, à adapter son exercice quotidien à cette offre pléthorique et à répondre aux nouvelles demandes des propriétaires d’animaux.

→ L’objectif d’un “plan douleur” dédié aux cliniques vétérinaires est d’accompagner les praticiens dans :

– l’amélioration de la prise en charge de toutes les douleurs : savoir-faire scientifique (encadré). Ce dernier est fondé sur la compréhension des mécanismes physiopathologiques (analgésie raisonnée et protectrice) et la pratique de l’évaluation qualitative et quantitative de la douleur à l’aide de grilles adaptées au contexte clinique ;

– le montage d’une organisation interne pour optimiser le savoir-faire opérationnel de toute l’équipe soignante réunie autour d’un projet douleur : référents douleur, bonnes pratiques cliniques, veille scientifique, etc. ;

– la mise en place d’un plan d’actions à destination du client (le savoir-faire relationnel) et de la clientèle (le faire-savoir). Ce dernier est fondé sur l’alliance thérapeutique et vise à réussir le suivi médical. Le cadre original proposé est celui de la consultation douleur, expérimentée depuis 2 ans dans nos cliniques vétérinaires de l’île de Ré.

→ Le plan douleur est aussi un levier de développement pour valoriser son activité. L’actualisation des connaissances est une obligation légale. Cette mise à niveau devient source de satisfaction et de motivation professionnelle car elle est rendue attractive par le partage des données récentes de la médecine humaine et de nos années d’expérience de praticiens vétérinaires.

→ La prise en charge optimale de la douleur est un indicateur majeur de la qualité des soins délivrés. Par essence transdisciplinaire et concernant ainsi l’ensemble de l’équipe vétérinaire, l’analgésie est une spécialité à la portée de tous, qui peut être pratiquée tous les jours, à l’aide d’une nouvelle relation vétérinaire-client/animal, appelée alliance thérapeutique.

→ Le contexte conjoncturel est à la fois favorable (accroissement de la longévité des animaux, médicalisation en hausse) et difficile (baisse du ratio animaux traités/vétérinaire, aléa du découplage de la prescription/délivrance). Le développement des actes analgésiques et du suivi des affections douloureuses relève d’une compétence vétérinaire exclusive et reconnue.

→ Les attentes de la clientèle sont réalistes, puisque fondées sur une compassion naturelle, et parce que la prise en charge de la douleur humaine (prévention, évaluation et traitement) est un droit fondamental depuis la loi du 4 mars 2002 et une obligation depuis la circulaire d’avril 2006. Il semble légitime que les animaux puissent désormais bénéficier d’un environnement analgésique amélioré, aux profits partagés avec la médecine humaine, exprimés dans le concept “One Health”.

→ Par exemple, dans nos cliniques, nous proposons de donner une double identité à ce plan douleur :

– celle d’un “CAP douleur”, acronyme angliciste de la volonté de changer le regard et la prise en charge de la douleur : Change Animal Pain ;

– celle d’un logo, illustré par la main protectrice et rassurante, dans laquelle se réfugient chats et chiens douloureux (photo).

Cette identité visuelle nous permet de communiquer autour d’une expertise affirmée et revendiquée dans les domaines de la douleur et de la qualité de vie des animaux de compagnie.

Conflit d’intérêts

Activité de formation ou de conseil pour les laboratoires ou distributeurs Merial, CEVA-Sogeval, Elanco et Mikan.

ENCADRÉ
Savoir-faire scientifique

1. La douleur, une histoire de neurones et de mécanismes électriques(1).

2. La douleur, une histoire de synapses et de mécanismes chimiques(2).

3. La douleur, une histoire de contrôles inhibiteurs(2).

4. La douleur, une histoire d’hypersensibilisation(2).

5. La douleur, une histoire de voies de communications(2).

(1) voir l’article du même auteur, dans ce numéro.

(2) à paraître prochainement dans Le Point Vétérinaire.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité