Le point Vétérinaire Canin n° 352 du 01/01/2015
 

Analyse d’article

Magali Decome

Faculté de médecine vétérinaire, 3200, rue Sicotte
Service de médecine interne, Saint-Hyacinthe,
J25 2M2, Québec, Canada

L’hyperthyroïdie est une des maladies endocriniennes les plus communes chez le chat [4]. Son diagnostic repose sur l’augmentation de la thyroxine totale (T4) [5]. Quatre types de traitement sont décrits : les antithyroïdiens (per os ou topiques), la thyroïdectomie, l’iode radioactif et l’alimentation pauvre en iode [5]. Selon une étude récente, un traitement antithyroïdien oral est proposé dans 92 % des cas. Seuls 39 % des propriétaires estiment avoir eu le choix parmi les diverses solutions alternatives existantes [3]. TRAITEMENTS IRRÉVERSIBLES : IODE RADIOACTIF OU ...
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.
Vous avez un compte ?


Mot de passe oublié ?
Vous n'avez pas de compte ?

Se créer un compte

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité