Le point Vétérinaire n° 352 du 01/01/2015
 

Dossier

Maladie inflammatoire chronique des intestins chez le chien : bases de la classification actuelle et aspects cliniques

Aurélie Baril et Valérie Freiche

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)

au sens large du terme regroupent quatre entités distinctes.

Les entéropathies répondant aux immuno­modulateurs constituent les MICI

au sens strict du terme.

Les entéropathies répondant aux immunomodulateurs constituent un diagnostic d’exclusion des autres causes d’inflammation digestive,

notamment des entéropathies répondant au changement alimentaire et à l’administration d’antibiotiques.

Les chiens nécessitant un traitement stéroïde sont d’âge moyen à âgé

et semblent présenter des signes cliniques plus sévères.

Maladie inflammatoire chronique des intestins chez le chien : démarche diagnostique et examens complémentaires

Aurélie Baril et Valérie Freiche

L’effet d’un changement alimentaire est effectif très rapidement

(moins de 2 semaines) dans le cas d’une entéropathie répondant au changement alimentaire.

L’échographie abdominale est indispensable :

elle permet une localisation précise des lésions et guide le choix de la technique de biopsie. Néanmoins, cet examen peut se révéler parfaitement normal lors d’entéropathie chronique.

Lors d’entéropathie chronique, il est pertinent d’associer

une exploration endoscopique par voies haute et basse.

La préhension de biopsies digestives (perendoscopiques ou par laparotomie) est indispensable

afin de différencier une entéropathie inflammatoire chronique d’une infiltration tumorale, et de cerner l’intensité et la durée du traitement médical.

Le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Cindy Chervier et Jean-Luc Cadoré

Le traitement des MICI repose sur des épreuves thérapeutiques successives,

après exclusion des autres causes de troubles digestifs chroniques (tumeur, corps étranger, causes extradigestives, parasitisme) : changement alimentaire, antibiothérapie et traitement immunosuppresseur.

Les épreuves thérapeutiques permettent d’établir un diagnostic étiologique

et d’instaurer un traitement adapté au long cours.

Chez les animaux débilités, un traitement associant une prise en charge mixte

d’emblée est le plus souvent nécessaire.

L’administration d’immuno­modulateurs n’est justifiée qu’au terme d’une démarche étiologique

appuyée sur un support histologique et ne doit jamais être prescrite dans un autre contexte.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité