Le point Vétérinaire n° 351 du 01/12/2014
 

ANTIBIOPRÉVENTION

Thérapeutique

Olivier Gauthier*, Jean-Dominique Puyt**, Yassine Mallem***


*Unité de chirurgie-anesthésie
**Unité de pharmacologie-toxicologie
École nationale vétérinaire, agroalimentaire
et de l’alimentation de Nantes Atlantique-Oniris,
Atlanpôle La Chantrerie
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 3
***Auteur-coordinateur

L’antibioprévention chirurgicale est inutile dans un nombre important d’interventions chirurgicales.

Toute antibioprévention suppose au préalable, d’une part, d’apprécier l’importance du risque infectieux, d’autre part, de tenir compte des risques d’effets secondaires ou toxiques, avec le souci constant du risque de développement d’antibiorésistances.

Risque infectieux

Selon la classification d’Altemeier, quatre niveaux de risque infectieux sont distingués.

→ Classe I : interventions chirurgicales “propres” :

- de première intention aseptique, en dehors de tout traumatisme (opérations de convenance) ;

- brèves, inférieures à 90 minutes.

→ Classe II : interventions chirurgicales “propres contaminées” :

- aseptiques contaminées ou sur des traumatismes fermés, fautes d’asepsie ;

- toute intervention supérieure à 90 minutes ;

- avec ouverture programmée des organes creux, mise en place d’implants ou de drains.

→ Classe III : interventions chirurgicales “contaminées” : avec des antécédents d’infection ou sur des traumatismes ouverts avec des contaminations majeures par les contenus des voies respiratoires, digestives, biliaires ou uro-génitales.

→ Classe IV : interventions “sales ou infectées” en situation d’infection générale ou locale.

Le risque d’infection postopératoire augmenterait de 30 % pour chaque heure d’anesthésie supplémentaire et doublerait pour chaque heure d’intervention supplémentaire.

Ce risque dépend aussi de l’état général de l’animal malade.

Les bactéries visées sont en premier lieu des staphylocoques, en second lieu Escherichia coli, deux bactéries commensales respectivement de la peau et de l’intestin.

Risques d’effets secondaires ou toxiques

En raison du risque constant de sélection de bactéries résistantes, les antibiotiques ne doivent être administrés qu’en cas de nécessité.

De plus, des effets secondaires ou toxiques peuvent survenir à la suite d’interactions avec un certain nombre de médicaments utilisés en anesthésie. Ainsi, les aminosides (dihydrostreptomycine, gentamicine) et les antibiotiques polypeptidiques (colistine) sont formellement contre-indiqués en phases pré- et peropératoire en raison d’effets curarisants susceptibles de provoquer des apnées mortelles.

Bénéfices de l’antibioprévention

La décision d’une antibioprévention dépend du risque infectieux (tableau). Il est recommandé d’instaurer cette antibioprévention par voie intraveineuse pour atteindre des teneurs efficaces élevées. Les antibiotiques doivent être actifs au minimum sur les staphylocoques, y compris ceux producteurs de ß-lactamases, parfois aussi sur Escherichia coli. Les antibiotiques “critiques” n’ont pas leur place. En pratique, seules sont disponibles des solutions aqueuses ou hydromiscibles de sulfamides et, à défaut, de céfalexine ou de l’association amoxicilline et acide clavulanique. L’amoxicilline seule est sensible aux ß-lactamases des staphylocoques.

Conflit d’intérêts

Aucun.

TABLEAU
Critères de décision lors d’antibioprévention

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité