Le point Vétérinaire n° 349 du 01/10/2014
 

Dossier

Thérapies alternatives ou complémentaires en médecine vétérinaire

Yassine Mallem

Les thérapies non conventionnelles sont des approches holistiques

qui privilégient la relation vétérinaire-animal-propriétaire

Cinq catégories de thérapies non conventionnelles sont habituellement reconnues,

parmi lesquelles trois ont des résultats d’évaluation probants : la phytothérapie, l’acupuncture et l’ostéopathie.

L’intégration de ces thérapies dans la pratique vétérinaire est légitime

et offre au praticien une meilleure stratégie thérapeutique pour l’animal.

Comment intégrer la phytothérapie à sa pratique quotidienne ?

Philippe Zeppa

La phytothérapie est une médecine ancestrale

qui utilise les propriétés de composants de différentes parties de plantes.

La complexité de l’évaluation de la phytothérapie réside dans le nombre des molécules

présentes dans les segments utilisés des végétaux et leurs interactions.

Les résultats de la phytothérapie dans la gestion de nombreuses affections,

surtout chroniques, sont avérés.

La pratique de la phytothérapie requiert une formation afin de connaître les plantes, avec leurs effets et ceux de leurs associations

Une première étape peut consister en l’utilisation des préparations commercialisées par les laboratoires. Des effets indésirables sont possibles.

Comment intégrer l’acupuncture à sa pratique quotidienne ?

Philippe Zeppa

L’acupuncture est « l’art des aiguilles et des moxas »,

et consiste à traiter par la poncture de points situés le long de lignes longitudinales parcourant le corps.

L’insertion d’une aiguille sur un point spécifique provoque une réaction qui se propage par voie nerveuse jusqu’au cerveau

et interagit dans le sens d’une régulation.

Des évaluations scientifiques de l’acupuncture ont été réalisées,

qui décriptent le mécanisme de certaines actions thérapeutiques.

L’acupuncture requiert un apprentissage minimal pour appliquer les recettes éprouvées,

et plus important pour établir un diagnostic de médecine chinoise.

L’acupuncture n’a presque pas d’effets indésirables

et peut compléter utilement l’arsenal thérapeutique occidental classique.

Comment intégrer l’ostéopathie à sa pratique quotidienne ?

Sarah Debin et coll.

L’ostéopathie est une médecine manuelle non douloureuse

qui adopte une approche globale (holistique) de l’organisme.

L’ostéopathie est une médecine à la fois préventive et curative

qui distingue la dysfonction des symptômes.

Le mode d’action de l’ostéopathie est complémentaire de celui de l’allopathie

Cette thérapie n’induit presque pas d’effets indésirables.

L’ostéopathie requiert un apprentissage et un certain état d’esprit

pour développer un “ressenti” en accord avec l’animal.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité