Le point Vétérinaire Canin n° 343 du 01/03/2014
 

CARDIOLOGIE

Cas clinique

François Serres

Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Une chienne west highland white terrier âgée de 1 an est présentée pour l’exploration d’un souffle systolique, sans symptôme associé. Ce soufflé a été observé dès la première consultation réalisée à l’âge de 2 mois.

L’examen clinique montre un animal dans un e tat ge ne ral satisfaisant. L’auscultation identifie un souffle systolique médiothoracique droit d’intensite 3/6. Aucune fatigabilité à l’effort n’est rapportée. Un examen e chocardiographique est préconisé.

DIAGNOSTIC

L’examen a montré la présence d’une communication interventriculaire (CIV), située immédiatement sous les cuspides aortiques (communication de type “supra-cristal”). Cette communication est bien visible au mode Doppler couleur (photo 1). La gravité de la CIV est évaluée :

– l’examen en mode bidimensionnel et temps-mouvement ne montre pas de dilatation cardiaque nette associée ;

– le flux du shunt est gauche-droite, de haute vélocite, en faveur d’une communication restrictive et excluant une hypertension pulmonaire secondaire associée (photo 2) ;

– les débits pulmonaire (Qp) et systémique (Qs) sont mesurés de façon non invasive (à partir de l’examen au mode Doppler pulsé des flux aortique et pulmonaire et de la mesure en mode bidimensionnel de ces artères). Le rapport Qp/Qs est de 0,95, ce qui indique des flux équivalents.

Aucun traitement de la maladie cardiaque n’est envisagé dans l’immédiat. Aucun suivi n’apparaît nécessaire, en dehors d’une surveillance de l’évolution du souffle, avec réalisation d’un contrôle en cas d’augmentation et surtout de diminution de l’intensité du souffle.

DISCUSSION

Les CIV sont des cardiopathies congénitales relativement fréquentes (troisième ou quatrième malformation cardiaque après les persistances du canal artériel et les sténoses aortiques et pulmonaires). Elles constitueraient 2 à 15 % des malformations congénitales chez le chien [2]. L’épagneul springer anglais, le bulldog anglais et le west highland white terrier y sont prédisposés [2].

La majorité des shunts concerne le septum interventriculaire périmembraneux, situé immédiatement sous l’anneau aortique. Une communication de petit diamètre ne laissant passer qu’une faible quantité de sang du ventricule gauche vers le ventricule droit est le plus souvent très bien tolérée. Lors de shunt de diamètre important n’offrant que peu de résistance au flux systolique, le débit pulmonaire augmente, pouvant atteindre jusqu’à cinq fois le débit systémique. Cette élévation du débit pulmonaire est à l’origine d’une hypertension pulmonaire secondaire, qui peut entraîner une insuffisance cardiaque droite, et, dans certains cas, une inversion du shunt (complication désignée sous le terme de complexe d’Eisenmenger). Le souffle associé diminue alors d’intensité puis disparaît.

L’évaluation échocardiographique complète d’un shunt requiert le calcul de la fraction de celui-ci. La technique de référence est la méthode d’oxymétrie, fondée sur la mesure de la saturation en oxygène de l’hémoglobine artérielle et veineuse pulmonaire et sys­témique prélevée par cathétérisation. Plusieurs techniques d’évaluation échographique non invasive ont été proposées, et leurs corrélations avec la méthode oxymétrique ont été comparées chez l’homme. Chez le chien normal, les valeurs normales établies chez 50 individus sains en employant la technique ici utilisée vont de 0,7 à 1,3 [1].

Références

  • 1. Serres F et coll. Quantification of pulmonary to systemic flow ratio by a Doppler echocardiographic method in the normal dog: Repeatability, reproducibility, and reference ranges. J. Vet. Cardiol. 2009;11:23-29.
  • 2. Tidholm A. Retrospective study of congenital heart defects in 151 dogs. J. Small Anim. Pract. 1997;38:94-98.

Conflit d’intérêts

Aucun.

1. Examen au mode Doppler couleur, coupe grand axe cinq cavités obtenue par voie parasternale droite : présence d’un flux turbulent situé sous les cuspides aortiques, à l’origine d’un flux turbulent gauche-droite.

2. Mode Doppler continu, coupe petit axe transaortique modifié obtenue par voie parasternale droite : présence d’un flux systolo-diastolique de haute vélocité (supérieur à 5 m/s), caractéristique de l’évolution d’une communication interventriculaire restrictive avec un flux gauche-droite.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...