Le point Vétérinaire Canin n° 326 du 01/06/2012
 

UROLOGIE CANINE

Analyse d’article

Mathieu Faucher

Clinique vétérinaire Alliance
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

Une infection du tractus urinaire (ITU) non compliquée est définie comme une infection bactérienne de la vessie chez un individu sain présentant par ailleurs une fonction et une anatomie urinaire normales [8]. Elle est en général diagnostiquée lorsqu’un animal est présenté pour des signes de dysurie, d’hématurie et de pollakiurie, et objectivée notamment par la réalisation d’une bactériologie urinaire. Peu de données existent sur la durée du traitement de ces infections en médecine vétérinaire, alors que ce sujet a suscité beaucoup d’intérêt en médecine humaine.

DONNÉES DE LA MÉDÉCINE HUMAINE

Les études portant sur la durée de l’antibiothérapie sont nombreuses, mais deux méta-analyses sont particulièrement intéressantes.

La première regroupe les données de 32 essais randomisés et contrôlés comparant une antibiothérapie de courte durée (3 jours) à une antibiothérapie plus longue (5 jours ou plus) dans le traitement des ITU non compliquées chez la femme [5]. Il n’existe pas de différence du taux de guérisons cliniques à court et long termes dans les deux groupes. L’antibiothérapie de courte durée a l’avantage d’être associée à moins d’effets secondaires [5]. Cependant, le taux de guérisons bactériologiques est inférieur dans le groupe recevant l’antibiothérapie de courte durée. La bactériurie asymptomatique n’est pas en soi une indication de traitement, mais elle représente un risque accru de développer une ITU symptomatique [4]. Les auteurs recommandent donc une antibiothérapie de courte durée, sauf dans les cas où une ITU symptomatique doit être évitée (immunosuppression, cystites récidivantes, prévision de grossesse) [5].

Dans la seconde méta-analyse qui porte sur le traitement des ITU chez l’enfant, les résultats de l’antibiothérapie de courte durée (2 à 4 jours) ne sont pas inférieurs à ceux d’une antibiothérapie plus longue (7 à 14 jours) [6]. Une tendance à rencontrer moins de germes résistants à l’antibiotique initial lors d’ITU persistante est même observée lors d’antibiothérapie courte [6].

Les recommandations actuelles de l’IDSA (Infectious Diseases Society of America) proposent donc plusieurs protocoles d’antibiothérapie de courte durée à utiliser en première intention lors d’ITU non compliquée [3]. La plupart d’entre eux font appel à l’association triméthoprime-sulfamides ou aux fluoroquinolones (3 jours) [3]. Les intérêts possibles d’un traitement court lors d’ITU sont une amélioration de l’observance, des effets secondaires moins fréquents, une diminution du développement des résistances et une baisse des coûts.

DONNÉES DE LA MÉDÉCINE VÉTÉRINAIRE

Même si le sujet de la durée de l’antibiothérapie a jusqu’à présent été très peu étudié, il est actuellement recommandé de traiter les ITU non compliquées du chien par une antibiothérapie de 14 jours [8].

Une étude expérimentale de cystite bactérienne a comparé l’efficacité d’un traitement de 1 jour ou de 3 jours d’amikacine ou de triméthoprime-sulfadiazine [7]. Le traitement de 1 jour s’est révélé inefficace dans tous les cas, tandis que 3 jours de triméthoprime-sulfadiazine ont résulté en une guérison microbiologique chez 4 chiennes sur 4 et chez 0 chien sur 4 [7].

Ici, les taux de rémissions cliniques et bactériologiques ne sont pas significativement différents entre les deux groupes. Les auteurs précisent qu’il s’agit d’une étude de terrain et que les différents uropathogènes n’ont pas été étudiés séparément. En effet, il n’existe pas de preuve que la nature de l’agent infectieux influence le pronostic d’une ITU. De plus, il n’a pas été possible de différencier avec certitude une récidive ou une persistance de l’infection d’une réinfection. Une étude par électrophorèse en champ pulsé aurait été requise, l’examen de l’antibiogramme ne permettant pas de faire cette dictinction [1, 2].

Les taux de guérisons cliniques et bactériologiques sont inférieurs au nombre d’antibiogrammes initiaux révélant un germe sensible à l’antibiotique utilisé. Certains chiens n’ont pas bénéficié d’une imagerie du tractus urinaire. Ils pouvaient donc présenter des anomalies urinaires, et être atteints d’une ITU compliquée réclamant une antibiothérapie plus longue [8].

SUIVI DES INFECTIONS URINAIRES NON COMPLIQUÉES

Il n’est, à l’heure actuelle, pas recommandé d’effectuer une bactériologie urinaire de contrôle après une ITU non compliquée [8]. Il existe dans cette étude une corrélation imparfaite entre la guérison clinique et la guérison bactériologique. Le suivi clinique seul pourrait donc se révéler insuffisant.

Certains animaux présentent une guérison clinique, mais une bactériologie de contrôle positive. Si les ITU asymptomatiques ne constituent pas toujours une indication de traitement, l’attitude à avoir devant ces “récidives asymptomatiques” n’est pas définie [8]. Une bactériologie urinaire de contrôle pourrait donc être utile dans le suivi des ITU non compliquées, mais des travaux portant sur ce point paraissent justifiés.

D’autres animaux présentent une persistance de signes cliniques tandis que la bactériologie urinaire est négative. Cela pourrait s’expliquer par une infection persistante ou récurrente, mais non mise en évidence par la bactériologie (localisation sous-muqueuse de la bactérie, conditions de culture).

Conclusion

En conclusion, cette étude révèle que le traitement d’une ITU non compliquée à base d’enrofloxacine à forte dose pendant 3 jours n’est pas inférieur à un traitement “standard” de 14 jours d’amoxicilline associée au clavulanate. D’autres essais sont cependant nécessaires pour évaluer les effets qu’une telle approche pourrait avoir sur l’observance du traitement et le développement de résistances.

Références

  • 1. Drazenovich N, Ling GV, Foley J. Molecular investigation of Escherichia coli strains associated with apparently persistent urinary tract infection in dogs. J. Vet. Intern. Med. 2004;18:301-306.
  • 2. Freitag T, Squires RA, Schmid J et coll. Antibiotic sensitivity proÞles do not reliably distinguish relapsing or persisting infections from reinfections in cats with chronic renal failure and multiple diagnoses of Escherichia coli urinary tract infection. J. Vet. Intern. Med. 2006;20:245-249.
  • 3. Gupta K, Hooton TM, Naber KG et coll. International clinical practice guidelines for the treatment of acute uncomplicated cystitis and pyelonephritis in women: A 2010 update by the infectious Diseases Society of America and the European Society for Microbiology and Infectious Diseases. Clin. Infect. Dis. 2011;52(5):e103-e120.
  • 4. Hooton T Scholes D, Stapleton A et coll. A prospective study of asymptomatic bacteriuria in sexually active young women. N. Engl. J. Med. 2000;343:992-997.
  • 5. Katchman EA, Milo G, Paul M et coll. Three-day versus longer duration of antibiotic treatment for cystitis in women : systematic review and meta-analysis. Am. J. Med. 2005;118:1196-1207.
  • 6. Michael M, Hodson EM, Craig JC et coll. Short compared with standard duration of antibiotic treatment for urinary tract infection: a systematic review of randomised controlled trials. Arch. Dis. Child. 2002;87(2):118-123.
  • 7. Rogers KS, Lees GE, Simpson RB. Effects of single-dose and three-day trimethoprim-sulfadiazine and amikacin treatment of induced Escherichia coli urinary tract infections in dogs. Am. J. Vet. Res. 1988;49:345-349.
  • 8. Weese JS, Blondeau JM, Boothe D et coll. Antimicrobial use guidelines for treatment of urinary tract disease in dogs and cats: Antimicrobial guidelines working group of the international society for companion animal infectious diseases. Vet. Med. Intern. 2011;2011:1-9.

RÉSUMÉ

OBJECTIF

Comparer l’efficacité et la sûreté de l’enrofloxacine (traitement court, dose élevée) à l’association amoxicilline-acide clavulanique (durée et dose conventionnelles) dans le traitement des infections urinaires non compliquées.

MÉTHODE

• Cette étude est multicentrique et prospective. Elle inclut des chiens jugés sains sur la base d’un examen clinique et d’un bilan biologique, et pour lesquels l’examen bactériologique urinaire d’un prélèvement obtenu par cystocentèse révèle plus de 103 unités formant colonie (UFC)/ml. Les chiens qui présentent une forme compliquée d’infection du tractus urinaire (ITU) ou une affection générale pouvant les prédisposer au développement d’une ITU sont exclus.

• De manière randomisée et en aveugle, les animaux sont inclus dans le groupe 1 qui reçoit de l’enrofloxacine à la dose de 18 à 20 mg/kg/j per os pendant 3 jours ou dans le groupe 2 qui comporte de l’amoxicilline-acide clavulanique à 13,75 mg/kg et 25 mg/kg deux fois par jour per os pendant 14 jours.

• Une nouvelle bactériologie urinaire est conduite chez tous les chiens 10 jours et 21 jours après le début du traitement. La guérison microbiologique est définie comme une culture révélant moins de 103 UFC/ml.

RÉSULTATS

• 35 chiens sont inclus dans le groupe 1 et 33 dans le groupe 2. Les germes les plus rencontrés sont, par ordre décroissant de fréquence, E. coli, Proteus spp., Staphylococcus spp., Streptococcus spp. et Enterococcus spp.

• Le taux de guérisons microbiologiques est de 77,1 % dans le groupe 1 et de 81,2 % dans le groupe 2 (différence non significative). Le taux de guérisons cliniques est de 88,6 % dans le groupe 1 et de 87,9 % dans le groupe 2 (différence non significative). Les effets secondaires du traitement sont aussi fréquents dans le groupe 1 (11) que dans le groupe 2 (10).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...