Le point Vétérinaire n° 315 du 01/05/2011
 

RADIOLOGIE

Quel est votre diagnostic ?

Caroline Fina*, Fouzia Stambouli**


*Pôle d’imagerie médicale
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort
**Pôle d’imagerie médicale
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Présentation clinique

Un chaton européen femelle de 6 mois est présenté en consultation pour des difficultés locomotrices qui évoluent depuis 3 mois et un retard de croissance.

L’examen clinique révèle de multiples anomalies de conformation avec un aplatissement de la face et une malformation (concavité) sternale. Une parésie et des déficits de la proprioception consciente sur les deux membres postérieurs sont notés, ainsi qu’une gêne à la mobilisation du bassin. Les réflexes médullaires sont normaux sur les quatre membres. Des radiographies du rachis thoraco-lombaire et du bassin sont réalisées.

Qualité de l’image

→ La densité est correcte  : les os et tissus mous sont distingués. Les clichés sont bien contrastés. La netteté et la finesse des détails sont satisfaisantes.

→ Concernant le positionnement de l’animal, une rotation minime sur l’ensemble des clichés est remarquée.

→ Cadrage et centrage sont respectés.

Description de l’image radiographique

→ Une diminution de la densité osseuse associée à une finesse des corticales est observée sur l’ensemble des structures osseuses (rachis, bassin, fémurs), signe d’une ostéopénie.

→ Plusieurs anomalies du rachis sont révélées. Les épiphyses ont un contour irrégulier et peu net. Les corps vertébraux sont raccourcis et de forme trapézoïdale. Les espaces intervertébraux sont anormalement larges.

→ Une ostéoprolifération lisse et à bord net est visible sur la face ventrale des corps vertébraux notamment en région thoraco-lombaire avec pontage vertébral. Les facettes articulaires sont aussi le siège d’une ostéoprolifération plus exubérante.

→ Le cliché du bassin révèle une malformation des articulations coxo-fémorales, responsable d’une luxation bilatérale. Les acetabula ne sont pas creusés, les têtes fémorales peu développées et aplaties, surtout à droite.

Interprétation

→ L’affection la plus souvent responsable d’ostéopénie est l’hyperparathyroïdisme secondaire d’origine nutritionnelle. D’autres causes plus rares sont les mucopolysaccharidoses, l’osteogenesis imperfecta et l’hypovitaminose D (ou rachitisme). Parmi elles, seules les mucopolysaccharidoses s’accompagnent de dysplasie épiphysaire, qui peut aussi être rencontrée lors d’hypothyroïdie congénitale, de nanisme hypophysaire ou de chondrodysplasie.

→ Ici l’association d’une ostéopénie et d’une dysplasie épiphysaire, avec une luxation coxofémorale bilatérale, un pectus excavatum et une dysmorphie faciale évoque clairement une mucopolysaccharidose.

DISCUSSION

Les mucopolysaccharidoses désignent un ensemble de maladies de stockage caractérisées par des défauts enzymatiques lysosomaux. Ils induisent une incapacité à dégrader les glycosaminoglycanes. L’ossification endochondrale est perturbée, d’où de multiples anomalies congénitales du squelette [3].

Des difficultés locomotrices progressives, un retard de croissance, une dysmorphie faciale (faciès aplati, mâchoire large et courte), des déformations angulaires des membres et une hyperlaxité articulaire sont couramment rapportés chez les chatons atteints, dès l’âge de 2 mois [1, 3].

Les lésions rachidiennes constatées à la radiographie consistent en une ostéopénie, des malformations épiphysaires généralisées (irrégularité de contour, déformation et diminution de taille), un élargissement marqué des interlignes articulaires, ainsi qu’une spondylose et une arthrose marquée des facettes articulaires [1]. Cette arthrose peut entraîner une compression de la moelle épinière, avec une parésie postérieure observée dans 25  % des cas [2]. Par ailleurs, les chats atteints présentent très fréquemment un pectus excavatum et une subluxation coxo-fémorale [1]. Le diagnostic de certitude et le typage nécessitent la réalisation d’un test génétique propre à chaque race.

Références

  • 1. Konde LJ, Thrall MA, Gasper P et coll. Radiographically visualized skeletal changes associated with mucopolysaccharidosis VI in cats. Vet. Radiol. Ultrasound. 1987; 28(6): 223-228.
  • 2. Haskins ME, Bingel SA, Northington JW et coll. Spinal cord compression and hindlimb paresis in cats with mucopolysaccharidosis VI. J. Am. Vet. Med. Assoc. 1983; 182: 983-985.
  • 3. Von Pfeil D, deCamp CE, Abood SK. The epiphyseal plate : nutritional and hormonal influences; hereditary and other disorders. Compend. Cont. Educ. Pract. Vet. 2009; 31(8).

Radiographies de profil du rachis thoracique.

1  : Ostéopénie. 2 : Élargissement des espaces intervertébraux. 3 : Contour irrégulier et déformé des épiphyses. 4 : Lésions dégénératives sur les facettes articulaires.

Radiographie de face (ventro-dorsale) du bassin.

1 : Luxation coxo-fémorale bilatérale. 2 : Acetabula peu creusés. 3 : Aplatissement modéré des têtes fémorales. 4. Élargissement de l’espace articulaire des deux grassets.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité